08182018Headline:

Des tueurs présumés d’un “microbe” arrêtés dans la forêt du Banco à Yopougon

C’est une vaste et importante opération de nettoyage que la police a réalisée, dans la commune de Yopougon, il y a quelques jours. Une « tonne » d’individus, à qui un crime, précisément un meurtre, est imputé, ont été appréhendés.

De fait, expliquent nos sources, des jours avant, dans une bagarre rangée, des individus ont tué atrocément un « microbe ». « Microbe » que la convenance langagière voudrait bien qu’on appelle « enfant en conflit avec la loi ». Mais, soulignent nos sources, même s’il s’agit d’une bagarre entre voyous qui a mal tourné, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit ici d’un meurtre, que la loi ne saurait tolérer. Alors, après le constat d’usage et l’enlèvement du corps sans vie, la police s’emploie à savoir toutes les circonstances du crime. Et bien entendu, en arrêter les auteurs présumés.

A cet effet, une enquête est immédiatement ouverte. Et au cours de celle-ci, soutiennent toujours nos sources, les fins limiers reçoivent un appel anonyme. Cet appel survenu le mercredi dernier 11 juillet 2018, dont l’auteur se veut « sans visage », donne la position géographique des mis en cause présumés, activement recherchés. L’informateur précise que les suspects en question se trouvent dans la forêt du Banco, bordant la Maca. Et que d’ailleurs, ces tueurs présumés de « l’enfant en conflit avec la loi » sont même en train de se camer, dans un fumoir aménagé sur place.

Prenant toutes les dispositions sécuritaires, pouvant permettre de parer à toute éventualité, les éléments des forces de l’ordre effectuent une descente dans la forêt du Banco. Nous sommes dans l’après-midi de ce mercredi-là. Après avoir repéré les suspects et bouclé le périmètre, les policiers lancent la charge. Et au terme de cette importante opération, plusieurs individus, suspectés du meurtre du « microbe », sont appréhendés. Et comme pour ne pas arranger leurs affaires, ces criminels présumés, sont trouvés en possession d’une importante quantité de drogue.

L’enquête ouverte à leur encontre, situera les responsabilités de chacun dans le meurtre. Ou éventuellement, les mettre hors de cause, si leur non-culpabilité est avérée. Pour l’heure, ce sur quoi les enquêteurs de la police sont formels sur leur cas, ce sont les délit de vagabondage et de détention de drogue. Concernant le meurtre présumé, c’est la justice devant laquelle ils devraient être conduits, qui va les situer, assure une source sécuritaire.

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment