10192018Headline:

Dimbokro; Les habitants en ont vu des vertes et des pas mûres; Ce mauvais garçon a la tête d’un gang, vient d’être de nouveau mis hors d’état de nuire.

Les habitants de Ngohinou, village de la sous-préfecture de Tiémélékro, dans le département de Mbatto, en ont vu des vertes et des pas mûres. Eux qui avaient trop vite fait confiance à T.E. Martin, ce récidiviste notoire, fils d’un village voisin sorti de la prison civile de Dimbokro, suite à la grâce présidentielle. A la tête d’un gang, ce mauvais garçon vient d’être de nouveau mis hors d’état de nuire.

Selon des informations données par des sources, il revient que depuis sa mise en liberté, T.E. Martin se fond dans la population. Population au sein de laquelle il apparaît comme un jeune homme rangé, serviable, totalement transformé dans le bon sens et apprécié de tous.

Hors, c’était mal le connaître. Lui qui, en réalité, n’était qu’en période d’observation pour prendre ses marques. Le temps de constituer sa nouvelle équipe, afin de reprendre ses activités lugubres. C’est ce qu’il réussit d’ailleurs sans effort, en recrutant des égarés comme lui. A savoir, K.O. David et K.T. Fabrice.

Le trio, par ses agissements, s’affiche très rapidement comme un véritable commando qui fait peur. Ces trois bandits présumés écument des commerces, dépouillent les populations de leurs biens. Et quand bien même que l’on les suspecte d’être les auteurs de ces actes criminels, personne n’ose toutefois les inquiéter, encore moins les dénoncer. Ces hors-la-loi présumés font ce qu’ils veulent.

Finalement tout cela va finir par exaspérer les jeunes du village. Ces derniers décident de prendre leurs responsabilités en se constituant en groupe d’auto défense.

L’ignorant, la bande-épouvantail remet le couvert, dans la nuit du mardi 18 au mercredi 19 septembre 2018. Aux alentours de 3h du matin, les scélérats présumés, munis de leurs armes habituelles constituées de haches et de fusils, lancent une opération d’attaque de commerces. Rapidement, ils se mettent à la tâche. Sans gêne, ils usent de leurs haches et se mettent à défoncer des portes de boutiques.

Mais alors que T. Martin et ses comparses en sont à la deuxième boutique, les bruits qu’ils font parviennent aux jeunes gens du groupe d’auto-défense. Ces derniers accourent et surprennent les voyous, qu’ils encerclent aussitôt. Le temps de manœuvre pour réagir et l’espace étant réduit, le gang est maîtrisé et désarmé de ses haches et de ses fusils.

Informés, les éléments de la gendarmerie postés à Tiémélékro se rendent sur les lieux et se font remettre les gangsters présumés. Au lever du jour, ils conduisent T.E. Martin, K. O. David et K. T. Fabrice à la brigade de gendarmerie de Dimbokro, qui ouvre immédiatement une information à leur encontre.

KAZAN MALE Pierre (Correspondant régional)

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment