05252017Headline:

District d’Abidjan-Pluies diluviennes: Un immeuble de quatre niveaux s’écroule sur un maçon

maison tombee

 

De l’immeuble de quatre niveaux, il ne reste plus qu’un tas de gravas.

Les dégâts matériels et humains dus aux pluies diluviennes qui s’abattent sur le district d’Abidjan, depuis quelques jours, n’en finissent pas.

Après la mort d’une dizaine de personnes, suite à des éboulements dans les communes d’Attécoubé et d’Adjamé, dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 juin 2015, c’est un immeuble de quatre niveaux qui s’est écroulé, hier lundi 22 juin 2015, sur un maçon. Le drame s’est produit au sous-quartier Paillet 3, à Williamsville, dans la commune d’Adjamé. Selon les renseignements, les faits tragiques se sont produits au petit matin du lundi 22 juin 2015, aux environs de 5h. C’est un grand bruit assourdissant qui a réveillé les riverains qui se sont précipités sur les lieux. Le constat qu’ils ont fait était dramatique. Un immeuble de quatre niveaux qui était dressé là, il y a quelques heures, n’existe plus. Il est réduit en gravas. « C’est dans ce tas de bétons et de briques que l’on entend une voix. Le temps pour les voisins de vérifier d’où cette voix sort, que l’on aperçoit un bras, au milieu des restes de l’immeuble », nous a confié un riverain. Dès lors, à en croire des témoins, l’alerte est donnée aux sapeurs pompiers et aux policiers. Arrivés sur les lieux, les soldats du feu se mettent aussitôt au travail. Pendant plus de deux heures, les pompiers dégagent les bétons et autres gravas qui couvrent l’infortuné. Ils sont aidés par des grues. Lorsqu’il est remonté à la surface, Nayo Kouamlan, un ressortissant togolais, porte des blessures à plusieurs endroits du corps. Notamment la tête qui est couverte de sang. Le jeune homme âgé de 21 ans, que les uns et les autres reconnaissent comme étant un maçon, passait le temps à squatter l’immeuble en question. Mais manque de pot pour lui, la pluie d’hier lundi 22 juin 2015 a entraîné l’effondrement de l’immeuble, Nayo Kouamlan a été évacué vers les urgences chirurgicales du Chu de Yopougon, dans un état très délicat. Notons que, comme indiqué par les riverains, l’immeuble était litigieux et avait été perforé par endroits par les services des autorités compétentes, en vue de sa destruction.

FOFANA Mambé

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment