05252019Headline:

Drame: 16 petites années seulement de vie sur terre, et c’en est terminé pour la petite Sinta Sidibé… à Abobo.

16 petites années seulement de vie sur terre, et c’en est terminé pour la petite Sinta Sidibé. La pauvre mineure a été découverte morte, dans des conditions qui inspirent beaucoup de réflexions.

Nos sources qui informent, indiquent que l’adolescente vit au quartier « Avocatier », à Abobo, au domicile de sa tante, D. Awa, concubine d’un vendeur de pièces autos répondant lui, au nom de K. Mamadou.

Elle est donc là en renfort à sa jeune tante, pour les travaux ménagers. Surtout que celle-ci est quasiment tout le temps, occupée à son activité commerciale. Et malgré son jeune âge face à ces dures tâches qui sont les siennes, la gamine assure tout de même, nous apprend-on. En clair, les choses, en apparence, semblent bien se passer. Mais allaient-elles vraiment bien, comme le laissent croire les apparences? En tout cas, l’on va s’étonner de la suite de l’histoire.

En effet, il revient que le mercredi 20 février 2019, aux alentours de 20h, rentrée à son domicile après ses activités, la commerçante admet qu’il lui faut prendre un bon bain, pour se sentir très bien dans sa peau. Dame D. Awa se débarrasse donc de ses vêtements, et prend un morceau de pagne pour se couvrir la nudité. Puis, elle file dans la douche de son domicile conjugal de deux pièces.

Mais une fois qu’elle pénètre dans la douche, on l’entend subitement hurler comme une dingue, et s’en éjecter, comme s’il y avait le diable à ses trousses.

Mais que se passe-t-il ? C’est qu’elle vient de voir sa petite nièce pendue dans la douche, avec une éponge reliée à l’un des chevrons de la charpente de la toiture.

Percevant ses cris de détresse, son mari accourt et découvre lui aussi, la triste image. Il hurle qu’on lui apporte vite un couteau. Il use de celui-ci pour trancher l’éponge, et recueille sa jeune protégée qu’il étend sur le dos, dans la douche. Peine perdue, hélas. La petite Sinta Sidibé est déjà décédée.

La police, saisie, se rend sur les lieux en compagnie d’un médecin, pour le constat d’usage. Mais qu’est-il arrivé à la mineure ? S’est-elle suicidée en se pendant ? Ou est-ce un crime, que le ou les auteurs tentent là, de faire passer pour un suicide ? Et dans l’un ou dans l’autre cas, qu’est ce qui peut expliquer ce geste ? C’est justement à ces préoccupations, que va répondre l’enquête ouverte par la police.

KIKIE Ahou Nazaire

Lire l’article sur linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment