10192018Headline:

Drame à Aboisso: De graves accidents de la route qui s’y sont produits ce seul jour-là, ont entraîné la mort de plusieurs personnes.

Le week-end du samedi 6 octobre 2018 a été bien triste à Aboisso. De graves accidents de la route qui s’y sont produits ce seul jour-là, ont entraîné la mort de plusieurs personnes.

Concernant le premier accident, nos sources informent que Lorougnon Séry Camille, en service à la Direction régionale de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle, prend part à Assouba, village communal, à une rencontre mensuelle des membres de la Mutuelle des ressortissants du centre-ouest d’Aboisso ( Murescoa). Pas besoin de rappeler qu’il en est l’un des adhérents.

Plus tard, après avoir assuré avec maestria son rôle de maître de cérémonie, il est temps pour lui maintenant de regagner Aboisso, où il est en service et loge également. Il prend donc place sur le siège arrière de la moto que conduit B.A.C., qui lui est agent de santé détaché à la Maison d’arrêt et de correction d’Aboisso. Ce dernier est également membre de la mutuelle.

Le parcours des deux hommes qui se passe jusque-là assez bien, va malheureusement connaître un terrible coup d’arrêt. De fait, dans le virage donnant sur le cimetière municipal, ils sont percutés à l’arrière par un camion.

Sous la violence du choc, Lorougnon Camille est projeté à l’avant par dessus B.A.C. Le pauvre enseignant est tué sur le champ, après une brutale chute sur le macadam. Plus chanceux, le conducteur de la moto s’en sort avec des égratignures. Mais, il est gardé en observation au Chr d’Aboisso où il a longtemps exercé.

C’est la consternation à la Dren, qui perd ainsi un autre fonctionnaire, après le décès de sa chargée de communication il y a quelques mois. Par ailleurs, la communauté ethnique dont fait partie Lorougnon Séry Camille est donc là, orpheline de l’un de ses membres, après en avoir précédemment perdu un autre, au cours de cette année. A savoir Dohou Nabo Claude, ex-adjoint au chef d’établissement du lycée moderne d’Aboisso.

Le second accident de la circulation de ce tragique week-end intervient aux alentours de 21h, toujours à hauteur du cimetière municipal d’Aboisso. Selon une source, il se produit à cet endroit « maudit » ce samedi-là, une collision entre un taxi communal en partance pour Assouba et un car de 70 places, d’une compagnie de transport de la capitale du Sud-Comoé.

Du taxi rendu en un tas de ferraille et traîné sur plusieurs mètres, sont extraits trois corps sans vie. Ceux du chauffeur, d’un manœuvre agricole et d’un pasteur. Un autre passager, prénommé Amidou, électricien-auto, est le rescapé. Blessé, il reçoit des soins aux urgences du Chu de Treichville, où il est évacué.

Notons que la police a procédé au constat d’usage des deux accidents de la circulation et a ouvert une enquête, pour en savoir davantage sur leurs circonstances.

J.Bédel (Correspondant régional)

Légende photo : le taxi duquel on tété extraits des morts

Liste des personnes tuées dans les deux accidents

Lorougnon Séry Camille, enseignant

Emmanuel Malan Brou, 41 ans, pasteur

Jean-Marc Koffi, 33 ans, chauffeur de taxi

Attoungbré Koffi, 30 ans, manœuvre agricole

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment