05182024Headline:

Drame à Korhogo : Un conducteur de moto et un bébé tués

Le conducteur de moto Bakayoko Yaya et le nommé Wandahan, un bébé de 7 mois, ont été tués, dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 mai 2024, dans un accident de la circulation, à la suite d’une course poursuite avec des forces de l’ordre au corridor sud de Korhogo.

Dans la nuit du lundi 6 au mardi 7 mai 2024, Korhogo a été le théâtre d’un drame dévastateur. Bakayoko Yaya, conducteur de moto, et un nourrisson nommé Wandahan, âgé de seulement 7 mois, ont perdu la vie dans un accident de la circulation. Cet incident serait le résultat d’une course poursuite avec les forces de l’ordre au corridor sud de la ville.

A la suite de ce drame, la population de Korhogo ainsi que les conducteurs de moto ont rendu, ce mercredi 8 mai 2024, un dernier hommage à Bakayoko Yaya et au petit Wandahan conduits à leur dernière demeure à Premafolo. Un moment poignant où la tristesse et l’incompréhension étaient palpables. Ces deux individus, emportés trop tôt, ont été honorés par leurs proches et par la communauté qui pleure leur disparition.

D’après les témoignages recueillis, le jour des faits, dame Tuo Mariam, portant son bébé dans le dos, a fait appel aux services d’un motocycliste à Napié pour se rendre à Korhogo. Arrivés au corridor sud, près du centre de santé Baptiste de Torgokaha, le conducteur de moto a été interpellé pour un contrôle de routine. Un contrôle qui s’est rapidement transformé en tragédie.

Un membre des forces de l’ordre aurait alors exigé le paiement d’une amende de 1000 francs CFA
En effet, le conducteur de la moto aurait été sollicité pour présenter ses documents. Cependant, il aurait fait savoir qu’il n’aurait pas ses pièces au complet. Un membre des forces de l’ordre aurait alors exigé le paiement d’une amende de 1000 francs CFA. Une somme que Bakayoko Yaya, malheureusement, n’avait pas sur lui à ce moment-là.

Face à cette impasse, Bakayoko Yaya aurait demandé à être libéré afin de poursuivre son chemin. Sans succès. La situation aurait alors dégénéré, et la moto, prise en chasse par les forces de l’ordre, aurait été percutée par ses poursuivants, provoquant la chute fatale du conducteur et de son jeune passager.

L’impact de cet événement tragique a été ressenti dans toute la ville. La colère et l’indignation ont poussé les riverains à réagir. Le corridor sud, témoin de la perte de deux vies innocentes, a été le théâtre de manifestations spontanées. Les résidents, bouleversés par cette injustice, ont exprimé leur mécontentement en démantelant les barricades et en chassant les forces de l’ordre du lieu de l’accident.

What Next?

Related Articles