07162018Headline:

Drame: Le corps sans vie de dame N’guessan et son bébé de 11 mois, tuées dans les broussailles

Le corps sans vie de dame N’guessan, tuée dans les broussailles
Saura-t-on savoir un jour les circonstances dans lesquelles dame N’guessan et sa fille ont trouvé la mort à Yamoussoukro ?

Des faits le jeudi 5 juillet 2018, Dame N’guessan Amenan 25 ans environ, résidant à Abbé, village situé à 8 kilomètres de Tiébissou, le chef-lieu de sous-préfecture, décide de rendre visite à son fils vivant avec son géniteur, son ex-mari, à Takissalékro, le village voisin distant de 4 kilomètres. Elle emprunte la bretelle pour éviter de faire le grand détour. Après son bref séjour auprès de son fils, Dame N’guessan emprunte le même itinéraire pour regagner son village. Malheureusement, ce retour lui sera fatal. Elle ne reverra plus jamais les siens. Elle a été réduite au silence pour toujours.

Son corps tailladé, sans vie, vidé de son sang, a été découvert, le samedi 7 juillet 2018, dans les broussailles, par les riverains. Sa fille, âgée de (11) onze mois, n’a pas été épargnée. Elle a été retrouvée à quelques encablures du cadavre de sa génitrice, le crâne ouvert et le cerveau emporté.

Alertés, les hommes du commandant adjoint de la brigade de gendarmerie de Tiébissou, N’guetta N’guessan, se sont précipités sur les lieux pour constater l’horreur. L’enquête ouverte à cet effet permettra certainement de débusquer les auteurs et les commanditaires de ce crime abominable.

 

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment