11162018Headline:

Drame: Mais comment comprendre l’acte de Eric? C’est la question que se posent les habitants de Dimbokro; De quoi parlons-nous? Merci de suivre la scène dans le contenu.

Mais comment comprendre l’acte de Touré Gnakoun Eric ? C’est la question que se posaient les « Dimbokrofffoê (appellation des habitants de Dimbokro) ». Âgé de 21 ans seulement et chasseur de son état, le jeune homme, dans la soirée du mercredi 7 novembre 2018, change de cible. Et en lieu et place des animaux, c’est sur sa petite amie Kramo Akissi Virginie, élève en classe de Seconde G, au collège privé N’Zi-Comoé, qu’il ouvre le feu, avant de retourner l’arme contre lui.

Ce jour-là, racontent nos sources, le jeune chasseur fait appel à sa petite amie et lui demande de l’accompagner au champ, situé dans les environs de l’antenne-relais de la Rti, à proximité du village d’Ahua. Ce, pour, dit-il, récupérer du gibier. Munie d’un sac pour y glisser l’animal, l’élève toute heureuse s’emploie à rejoindre rapidement son Jules, avec la ferme intention de le féliciter également, pour son adresse au fusil. Les instants d’après, le jeune couple quitte la ville et part à destination du champ.

Et là, Virginie est loin d’imaginer que c’est bien elle le gibier dont il s’agit. L’élève va le comprendre lorsqu’ils arrivent sur place. Point de gibier comme le prétendait son amoureux. En lieu et place, le jeune chasseur dévoile ses véritables intentions. Les amourettes de l’instant cèdent la place à de vives disputes engagées par le jeune homme. Les éclats de voix s’élèvent de la brousse. Puis, on entend la jeune fille crier : « Au secours…il va me tuer ! ».

Tout de suite après, c’est un coup de feu et un autre, qui sont entendus par les agents de l’antenne-relais de la Rti. Certains d’entre eux courent voir ce qu’il se passe. Les éléments des forces de l’ordre, alertés, arrivent sur les lieux. Comme de nombreux curieux déjà présents sur les lieux, ils découvrent le corps sans vie du jeune chasseur, la poitrine criblée d’une décharge de chevrotines. A côté, gît l’élève étendue sur le dos, en sang. Elle est en vie certes, mais elle a l’un des genoux bousillé par des plombs. Malgré tout, c’est elle qui explique les circonstances du drame.

Il faut maintenant l’évacuer à l’hôpital. Malheureusement, le Chr est affaibli par la grève des agents de santé. Kramo Virginie est alors secourue par les pompiers civils qui l’évacuent à bord de leur véhicule d’intervention, à l’infirmerie de la garnison de la gendarmerie. Mais ses blessures étant très grave, elle est en définitive, transférée au Chr de Yamoussoukro.

Mais quelle explication donner à l’acte du chasseur? Selon des témoignages, Touré Éric a bien prémédité son coup. On apprend, en effet, que le même jour du drame, il joint au téléphone sa mère, pour lui demander d’aller récupérer la somme de 10 000 F Cfa avec un ami. Car lui, est sur le point de se donner la mort.

Des amis et d’autres parents affirment avoir reçu ce même message de désespoir. Un désespoir, né d’une seule raison. Il revient, en effet, que Éric est emporté par une colère noire, face au refus de ses parents et ceux de sa petite amie, de les voir poursuivre leurs relations amoureuses. Vu que ces relations amoureuses sont purement et simplement incestueuses. Lui, ne pouvait l’admettre. Mieux valait faire disparaître son couple. On connaît la tragique suite et c’est lui, hélas, si jeune, le grand perdant.

KAZAN MALE Pierre ( Correspondant régional)

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment