10192018Headline:

Drame: Qui a tué dame Jacqueline Bah ? C’est la question qui revient sur toutes les lèvres dans le village de Bangolo; Cette mémé de 80 ans a été égorgée.

Qui a tué dame Jacqueline Bah ? C’est la question qui revient sur toutes les lèvres dans le village de Gloplou, situé à 23 km de Bangolo. Cette mémé de 80 ans a été égorgée.

Son corps a été découvert au petit matin d’hier, dimanche 23 septembre 2018, dans sa maison. Des témoignages indiquent que depuis quelques semaines, la santé de Daniel Sohou, élève en classe de Terminale, venu passer les vacances à Gloplou se dégrade de jour en jour. Ses parents, de fervents chrétiens, décident alors de venir à bout de ce mal par la prière.

Le malade est confié à un groupe de prières de l’église du christianisme céleste. Touchée par ce qui arrive à l’un des leurs, l’Union des élèves et étudiants de Gloplou (Ueeg) organise même une levée de fonds pour venir en aide à leur frère. La somme de 20.000fr collectée a été remise aux parents de Daniel Sohou. La famille maternelle du jeune emboîte le pas aux élèves avec 70.000fcfa. Selon certaines révélations, la sorcellerie serait à la base de maladie de Daniel. Les regards sont dirigés vers Jacqueline Bah, la grande mère du jeune.

Pour en avoir le cœur net, la famille décide de consulter le plus grand visionnaire de la région installé à Goya, village situé à 7 km de Gloplou, le vendredi 21 septembre 2018. Le visionnaire confirme les doutes. Dame Jacqueline Bah serait effectivement à la base de la maladie de son petit-fils. Elle aurait vidé Daniel de son sang pour adorer son fétiche, raison pour laquelle ce dernier s’enfle de jour en jour.

Selon les témoins, l’accusée aurait reconnu les faits. Elle aurait promis faire une transfusion sanguine au malade au plus tard le mardi 25 septembre prochain. De retour au village, l’atmosphère familiale se dégrade. Des menaces de tous genres sont proférées à l’encontre de Jacqueline, la présumée sorcière. Dans la nuit du samedi au dimanche 23, une veillée de protestation est organisée par les élèves du village. “A bas les sorciers”, scandaient-ils jusqu’à l’aube. Puis, hier dimanche, l’annonce de l’assassinat de la vieille parcourt le village de plus de 6000 âmes. Elle aurait reçu des coups avant d’être égorgée. Après le constat d’usage, la gendarmerie a délivré 13 convocations aux différentes personnes citées dans l’affaire. Ces derniers doivent se rendre à la brigade à Bangolo pour s’expliquer le 02 octobre prochain.

Emmanuel Goun (correspondant régional)

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment