10172018Headline:

Drame: Une découverte macabre, la tête d’une fillette d’environ deux ans a été retrouvée dans un four qui sert à griller des arachides à Man.

Les habitants du quartier Fraternité, situé entre Grand Gbapleu et Club, dans la commune de Man, ont fait tôt le matin du mardi 18 août 2018, une découverte macabre. La tête d’une fillette d’environ deux ans a été retrouvée dans un four qui sert à griller des arachides. Le reste du corps sera retrouvé aux environs de 15h, dans la brousse.

En effet dame Touho Mireille, en laissant ses 3 enfants dont la plus petite Tohé Evodie Grâce, seuls à la maison, ne savait pas ce qui arriverait à celle-ci. « (…) hier lundi 17 septembre, j’ai fait la bouillie pour mes trois enfants à 9h. Je suis ensuite allée acheter du pain à la boutique. A mon retour, je trouve mes deux autres enfants sans leur petite soeur T.E.Grâce. Ceux-ci me disent qu’elle est allée vers la douche. Je fouille et sans aucune trace de ma fille. C’est ainsi que j’ai informé mon mari Touho Christian Ludovic qui a alerté le chef de quartier », nous confie-t-elle, en larmes.

Les recherches entreprises, toute la journée du lundi 17 septembre, ne donneront rien. C’est le mardi 18 septembre, au environ de 7h, que la tête de la petite T.E.Grâce sera retrouvée dans un des fours à arachides d’une voisine du quartier, à environ 300m du lieu d’habitation familiale de la victime. « (…) Le matin, alors qu’on s’apprêtait à griller nos arachides, j’ai vu une tête dans un de mes fours. Je pensais à une tête de poupée, j’ai demandé à ma fille de l’enlever. C’est quand elle prend la tête en question, qu’elle se rend compte que c’est une tête humaine. Elle la dépose et crie », explique la propriétaire des fours qui a requis l’anonymat.

C’est ainsi que le procureur de République active gendarmes et policiers, qui bouclent tout le périmètre. Les recherches entreprises par les forces de l’ordre, avec à leur tête le procureur de la République, finissent par aboutir. Le reste du corps de la petite sera retrouvé à environ 50m de la douche familiale de la victime dans le sous bassement d’une maison en construction abandonnée dans la brousse. Nous ne pouvons dire si le corps de la petite T.E.Grâce a été mutilé ou pas. En raison de l’enquête, le procureur de la République ne nous a pas permis d’avoir accès au corps.

S’agit-il d’un rituel, en cette période électorale ou d’un simple crime crapuleux? En tout cas, les supputations vont bon train dans la ville aux murs de pierres.

Doumbia Balla Moïse (District des montagnes)

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment