12142018Headline:

Duekoué: Un coupeur de route abattu, Ses acolytes eux, ont profité de la pénombre, pour s’évanouir dans la nature, en emportant son corps.

Dans la nuit du jeudi 20 au vendredi 21 septembre 2018, des éléments de la brigade de gendarmerie de Duekoué ont abattu un coupeur de route, à la lisière du village de Diahouin. Localité située à 11 Km de Duekoué, sur l’axe menant à la sous-préfecture de Guéhiebly. Ses acolytes, eux, ont profité de la pénombre, pour s’évanouir dans la nature, en emportant son corps.

En effet, depuis quelque temps, des plaintes des usagers de cette voie ne cessent d’affluer sur les bureaux du commandant de brigade de la ville de Duékoué. Plaintes consécutives à de nombreux braquages dont les usagers sont victimes. Ainsi, dans la nuit du jeudi, une patrouille de la maréchaussée s’engage sur cette route, devenue subitement dangereuse, au fin de mettre un terme à cette situation.

Et cette entreprise va s’avérer payante. Car, à seulement 1 Km après le village de Diahouin, les forces de sécurité voit leur chemin coupé par un homme encagoulé, portant en bandoulière un fusil de type calibre 12. Les gendarmes, malgré leur supériorité numérique et leur arsenal de feu, obéissent à l’injonction de l’individu et marquent un arrêt.

“L’auto-stoppeur” ne demande pas mieux. A l’aide de sa torche qu’il tient fermement en main, éclaire l’intérieur du véhicule qu’il pense être à sa solde. Et là, en lieu et place de passagers ordinaires comme il s’attendait, il se retrouve nez à nez avec les éléments des forces de sécurité. Pris de panique, le coupeur de route joue son va-tout. Ainsi, de son fusil calibre 12, il libère un premier coup de feu en direction des gendarmes.

Mais, il n’aura pas le temps de placer une autre balle, qu’il reçoit la riposte. Un déluge de feu qui s’abat sur lui. Atteint à divers endroits du corps, le bandit s’écroule et rend l’âme sur le champ. Ses acolytes, cachés dans les fourrées et ayant assisté à la scène, des lâches du reste, prennent leurs jambes à leur cou. Et maîtrisant parfaitement le secteur, ils arrivent à semer les gendarmes, en empruntant des pistes dont ils ont la parfaite connaissance.

Après donc avoir écumé les alentours du lieu de l’accrochage, en vain, les gendarmes font un repli sur la ville de Duekoué. Tôt le matin du vendredi matin, alors qu’ils retournent sur les lieux afin de procéder au constat d’usage, plus rien. Le corps sans vie du bandit abandonné sur place est porté disparu. Ils en informent le chef du village et une battue est organisée par les habitants de cette localité. Celle-ci permet de retrouver le cadavre du scélérat dans un champ de cacaoyers, loin du site où il a été abattu.

Le constat effectué, le corps du coupeur de route, qui se prénomme “Moussa”, à été remis à sa famille, qui a procédé à son inhumation le même jour. Notons qu’il y a quelques mois, un car en partance pour la ville de Man a été attaqué sur cette voie, par des hommes armés. Et à l’occasion, une jeune passagère a été violée par ceshors-la-loi.

Ibrahim BAKOULE (Correspondant régional du Guémon)

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment