10232020Headline:

Elle meurt après avoir caché de la drogue dans son vagin

love sexy

Une jeune femme de 31 ans, arrêtée pour usage de drogues, a été conduite à l’hôpital après qu’un scan corporel a détecté la présence d’objets suspects dans son vagin. Mais elle a réussi à tromper la vigilance des médecins et est morte peu après, probablement d’une overdose.
A 31 ans, April Allison avait déjà un casier judiciaire très chargé pour usage de stupéfiants. La jeune femme est morte d’une probable overdose après avoir caché une pipe de crack et un récipient contenant des drogues dans son vagin, rapporte notamment le site américain The Ledger.

La jeune femme avait été interpellée avec trois autres personnes à Sebring (Etats-Unis) pour usage de substances illicites. Un scan corporel a alors révélé la présence de deux objets suspects dans ses parties intimes, et les policiers l’ont conduite à l’hôpital afin de les faire enlever.

Positive aux amphétamines, au cannabis et à la cocaïne

Une fois à l’hôpital, April Allison a demandé à une infirmière d’aller aux toilettes. La soignante est alors allée chercher un récipient, tandis que les policiers restaient derrière un rideau. C’est à ce moment que la prévenue aurait trompé la vigilance de l’infirmière pour retirer de son vagin une petite bouteille contenant deux grammes de crack, avant de les ingérer. Des traces de crack ont ensuite été ensuite retrouvées sur le sol de la pièce.

La bouteille et une pipe à crack ont par la suite été retirées de son vagin et la jeune femme a été reconduite en prison. Mais elle s’est rapidement sentie mal et a dû être à nouveau transportée dans un état critique à l’hôpital, où elle est morte peu après. Une autopsie doit avoir lieu pour confirmer la cause de la mort, mais des tests préliminaires se sont révélés positifs à la cocaïne, à la métamphétamine, au cannabis et aux amphétamines.

Metronews.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles