10272020Headline:

En plein culte, le pasteur vole le téléphone d’un fidèle. Les faits

baga

Difficile de comprendre ce qui est arrivé dans la famille Gossan à Koumassi Sopim. L’homme de Dieu qui était venu pour prier a fini par être rattrapé par un réflexe de kleptomane. L’affaire très gênante pour la famille, a fini par se répandre comme une traînée de poudre dans le quartier.

Le dimanche 6 janvier dernier, c’est jour de prière pour des milliers de chrétiens à Koumassi. Dans l’après-midi, la famille Gossan reçoit le pasteur de la famille. L’homme de Dieu est là pour apporter un élan de grâce et de bénédiction. Tout se passe bien. Les prières se succèdent et la joie gagne la famille.

En ce début d’année, il faut bien remercier le Seigneur pour avoir gardé la famille en bonne santé. Les prières du pasteur sont reçues alors comme un soulagement. La famille semble satisfaite de ce moment de prières. Le pasteur prend congé de la famille.

Mais quelques minutes après son départ, l’une des fidèles se rend compte que son téléphone portable a disparu. Comme si toutes ces prières n’avaient abouti à rien. Mais la fidèle croit à un oubli. Et que son téléphone sera forcément retrouvé. Après avoir fouillé de fond en comble la maison, rien ! L’affaire devient sérieuse et la jeune fille panique. Elle essaie d’appeler son propre numéro. Le téléphone sonne mais personne ne décroche.

Cependant, l’une des membres de la famille est presque sûre qu’elle a vu le pasteur prendre le téléphone. C’est la surprise ! Personne ne veut croire que l’homme de Dieu puisse faire ça. Mais la soeur en Christ persiste et signe: « C’est le pasteur qui a pris le téléphone ». L’homme de Dieu est joint au téléphone. La voix qui lui parle est douce et pleine d’émotion : « Pasteur, si c’est toi qui as pris le téléphone, il faut le rendre. Sinon toutes les prières que tu as faites chez nous ne serviront à rien ».

Quand le pasteur raccroche, il est tout de suite ramené au tribunal de sa conscience. L’homme de Dieu finit par revenir à des sentiments plus catholiques. Il revient sur ses pas. Et rend le téléphone qu’il avait volé. Dans la famille, il est défendu de dire que le pasteur a volé le téléphone. Il faut plutôt dire qu’il a oublié le téléphone dans sa poche. Même si le fond d’écran du téléphone a été changé dans la précipitation… Dieu nous protège… des voleurs ! Amen!!!

Olivier Valère

Allo Police

lu sur: direct.cd

Comments

comments

What Next?

Recent Articles