09212018Headline:

Feu Mdl Thomas Soro, la victime de la pègre qui suscite la colère de ses frères d’arme.

Ils n’entendent sans doute pas laisser impuni le meurtre tragique de leur frère d’arme tombé sous les coups de ces enfants en conflit avec la loi communément appelés ‘’microbes’’, dans la nuit du dimanche 2 au à ce lundi 3 septembre 2018. Des gendarmes ont décidé d’investir le lieu du meurtre. Précisément le quartier Sicogi et ses environs dont le secteur dit ‘’Mairie’’, qui abrite le siège de la municipalité. C’est dans ces environs de ce siège qu’est tombé leur frère d’arme, le Maréchal des logis (Mdl) Thomas Soro. Le gendarme aurait été poignardé, selon des témoins, non loin du feu tricolore du secteur Gelti, par certains de ces sinistres individus, qui sèment terreur et désolation dans des quartiers des communes d’Abidjan.

En tenue civile, ses frères d’armes du camp commando, non loin des lieux, ont opéré une descente musclée, qu’on pourrait qualifier de punitive peu après la tombée de la nuit, dans toute la zone Sicogi et ‘’Mairie’’. Ils ont engagé un ratissage, qui a tout de suite semé la psychose au sein de la population. Laquelle s’est très vite terrée chez elle. Selon des témoins de la scène, des habitants du quartier, ce sont des hommes en armes très en colère qui sont descendus dans les ruelles de la zone ciblée. « Depuis 20h, nous sommes tous enfermés dans nos maisons. Car des gendarmes, en civil, ratissent le secteur. Ils frappent toute personne qu’ils trouvent sur leur chemin », décrit un riverain, qui vit les faits depuis sa maison.

Le Mdl Thomas Soro, faut-il le noter, a été tué dans la nuit du dimanche 2 septembre 2018 occasionnant ce lundi, une sorte de rixe entre des enfants en conflit avec la loi soupçonnés d’avoir assassiné l’homme en tenue et ses frères d’arme du camp commando de Koumassi où il était en service.

F.D.B

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment