07252024Headline:

Gabon: des raisons qui l’ont poussé à décapiter sa copine

Un jeune Gabonais, du nom d’«Élie de Dieu», en fin d’études de médecine à l’université des sciences de la santé (USS), a ôté la vie à sa petite amie enceinte de 5 mois, dans la journée du vendredi 17 juillet, dans la commune d’Owendo. Selon une source proche des deux compagnons, leur relation était rythmée de violences en tous genres.
La jeune femme victime exerçait en qualité de restauratrice. Selon un proche des deux tourtereaux, la victime portait en elle une grossesse de 5 mois que ne semble pas ignorer «Élie de Dieu», le jeune étudiant en médecine. Elle a cessé toute activité pour se consacrer à sa maternité et à son homme. La même source précise que le couple est réputé bagarreur, au point qu’il arrive qu’« Élie de Dieu » et sa chérie s’affrontent à coups d’armes blanches. Un état de fait qui laisse comprendre qu’on est en présence d’une énième bagarre qui aurait mal tourné. Si, pour l’heure, les raisons de cet acte dramatique demeurent inconnues, le jeune homme a contraint, il y a un an, sa petite amie à avorter.

Le présumé assassin a éventré la victime avant de la démembrer et glisser ses restes dans deux sacs poubelles. Pour brouiller les pistes, le jeune homme a jeté ce qui reste de la future mère de son enfant, qui ne naîtra jamais, dans une fosse septique. Malheureusement, il s’est fait démasquer et révéler au grand jour par ses voisins. « Élie de Dieu » décide de garder la tête et le buste de sa victime dans un tonneau vide posté à l’entrée de leur chambre, sans se préoccuper de l’odeur nauséabonde et infeste qui peut s’en dégager. Autant d’interrogations soulevées par l’opinion et qui, à l’heure actuelle, restent sans réponses.

Le mis en cause aurait même simulé un déplacement vers le Pk9, afin de ne pas attirer l’attention du voisinage sur la disparition de sa petite amie. Gardé à vue dans le cadre de l’enquête préliminaire, l’étudiant en fin de cycle de médecine, à la réputation studieuse et réservée, attend d’être déféré devant le parquet.

Avec Benin web tv

What Next?

Recent Articles