05232019Headline:

Gonzagueville: Une serveuse découverte morte à l’arrière de son maquis.

Gonzagueville: Une serveuse découverte morte à l’arrière de son maquis.

C’est en ce moment la consternation dans la famille de D. Edith, jeune dame d’une trentaine d’années, serveuse dans un maquis appartenant à sa tante, et situé en bordure de mer à Gonzagueville, dans la commune de Port-Bouët. De fait, expliquent nos sources, le matin du lundi 11 février 2019, un homme qui se balade en bordure de mer, pour profiter du bon air marin, tombe sur un cadavre, juste à l’arrière du maquis dénommé « Étoile de la mer ».

Et ce corps sans vie, dont la tête est enfouie dans le sable de la plage, est celui d’une dame entièrement nue. Elle est dans son plus simple appareil.

La triste nouvelle ne tarde pas à s’emparer du périmètre de découverte vers lequel, de nombreux curieux accourent. Parmi eux, dame T.P, la propriétaire du maquis derrière lequel, gît le macchabée.

Sur place, la pauvre femme, comme bien d’autres parmi les personnes présentes sur les lieux, ne tarde pas à identifier la défunte. Il s’agit bel et bien de sa nièce, D. Édith, qu’elle emploie dans son restaurant. La tante est effondrée.

La police est immédiatement alertée. Des agents se déportent sur place et procèdent au constat d’usage. Au cours de celui-ci, ils ne remarquent aucune trace apparente de violence sur le corps. Toutefois, du sang coule des oreilles de la défunte. Le constat achevé après de longues minutes, la dépouille est enlevée par les services des pompes funèbres et transférée à la morgue du Chu de Treichville.

A présent, l’on se pose des questions à la suite de la découverte macabre. De quoi est morte la serveuse ? Pourquoi est-elle entièrement à poils ? Pourquoi du sang lui coule des oreilles ? L’a-t-on entraînée sur la plage pour la violer avant de l’assommer avec…

Lire la suite sur: ivoirematin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment