05232017Headline:

Grève des fonctionnaires : Paralysie générale des services publics à travers toute la Côte d’Ivoire

Grève. Plusieurs services publics sont paralysés depuis le lundi 09 janvier 2017 en raison d’une grève décrétée par deux collectifs de syndicats des fonctionnaires. Il s’agit de L’Intersyndicale des fonctionnaires de Côte d’Ivoire (IFCI) et de la Plateforme des fonctionnairesdeCôte d’Ivoire. Ces deux organisations exigent le retrait de la réforme sur les retraites de 2012.

Elles estiment que cette réforme réduit considérablement la pension de retraite des fonctionnaires, qui pourtant doivent cotiser plus longtemps que par le passé. L’âge de la retraite étant passé, à la faveur de cette réforme, de 55 à 60 ans pour certains, et de 60 à 55 ans pour d’autres.

Ce lundi, plusieurs écoles et services administratifs sont restés fermés aussi bien à Abidjan qu’en province. Les villes de Ferkéssédougou au Nord, Duékoué à l’Ouest, Agboville au Sud et Abengourou à l’Est en sont des cas d’illustration. Mais le service minimum est observé dans certains services comme dans les hôpitaux. Par contre, les agents des régies financières, Impôts, Trésor, Douanes, n’ont pas suivi le mot d’ordre de cette grève, et estiment ne pas être concerné par cette action. Ils étaient à leurs postes dans plusieurs villes comme à Ferkessédougou.

Le gouvernement, par le truchement du ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, Pascal Kouakou Abinan, a prévue pour ce mois de janvier un forum social pour discuter de la question avec les partenaires sociaux. M. Abinan avait appelé les syndicats, la semaine dernière, à sursoir à leur mot d’ordre de grève en attendant le forum social. Appel que ces derniers avaient rejeté du revers de la main, confirmant leur mouvement de grève.

 Selon le gouvernement, la réforme de la retraite vise à permettre à la Caisse de retraite des agents de l’Etat (IPS-CGRAE) à échapper à une banqueroute à l’avenir, car les projections ne seraient pas favorables pour la vie de cette structure.

Abdoul Razak Dembélé

autre source

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment