10212018Headline:

Insécurité: Les éléments des forces de l’ordre ont opéré une importante saisie, et procédé à de nombreuses arrestations; De quoi est-il exactement question, dans cette affaire ?

Les éléments des forces de l’ordre ont opéré une importante saisie, et procédé à de nombreuses arrestations. De quoi est-il exactement question, dans cette affaire ?

En effet, selon les informations reçues de nos sources, un camion immatriculé 5 B 8796 RN, fait le plein de diverses marchandises. Et, vraisemblablement, ces marchandises sont destinées à être livrées dans un pays voisin, à des fins commerciales. Jusque-là, il n’y a aucun problème.

En attendant donc qu’il sorte du territoire ivoirien avec son chargement, le camion est garé à Attécoubé par les convoyeurs et le propriétaire. Nous sommes dans la soirée du jeudi 20 septembre 2018.

Mais très tôt le matin du vendredi 21 septembre 2018, surprise désagréable pour le propriétaire du camion. Son véhicule, en effet, est porté disparu avec tout son contenu à bord.

La police est immédiatement saisie. Peu de temps après, une information anonyme parvient aux agents des forces de l’ordre. Très importante, l’information fait état de la présence à Anyama, du camion volé dans la nuit à Attécoubé. Tout de suite, des forces de l’ordre de différentes unités se constituent.

Ainsi, il revient que des agents du district de police d’Adjamé, leurs collègues de Port-Bouët, ceux des enquêtes générales de la Préfecture de police d’Abidjan et quelques uns du commissariat de police du 32e arrondissement foncent immédiatement sur la ville d’Anyama.

Ayant tous les signalements du véhicule, sur place, les forces de l’ordre découvrent celui-ci garé non loin d’une pharmacie. Des ouvriers, sous la conduite de ceux qui mènent l’opération malveillante, s’activent à décharger les marchandises, dans les magasins d’une importante coopérative agricole.

Après avoir encerclé les lieux, les flics surgissent. Surpris, les suspects tentent de prendre la fuite. Mais le terrain étant véritablement « miné », ils ne se hasardent pas à cette folie. Finalement, les policiers mettent la main sur 18 personnes. Ils saisissent par ailleurs, des machettes, un fusil de calibre 12 et un pied-de-biche.

Peu de temps après, pour les besoins de l’enquête, tous les suspects, leurs armes et le camion sont convoyés jusqu’à la préfecture de police.

KIKIE Ahou Nazaire

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment