06222018Headline:

Insécurités/Abidjan: Des clients abattent le chauffeur de leur taxi à Abobo

Des individus à la moralité sinistrée, qui se masquent derrière des visages poupons, il en circule à la pelle dans nos rues. Et le pauvre I. Sanogo, chauffeur de taxi, a eu le malheur de tomber sur des membres de cette racaille.

En effet, selon nos sources, dans la nuit du mardi 29 au mercredi 30 mai 2018, l’homme au volant de son taxi se retrouve à la Riviera 2, dans la commune de Cocody. C’est en ces lieux qu’il est hélé, aux alentours de 3h du matin, par trois jeunes gens. Ces derniers indiquent comme destination la commune d’Abobo. Précisément, le quartier « Belle-ville ». C’est ici qu’ils entendent se rendre.

Mais alors que la distance est bien longue, ces trois gars se gardent de négocier le prix de la course. Ils demandent plutôt au chauffeur de mettre le compteur en marche. Une bonne affaire pour I. Sanogo qui ne se fait pas prier, pour enclencher le compteur de son véhicule. Et à chaque « clac » que le compteur fait entendre, le chauffeur est tout heureux de se faire du bon pognon.

Pourtant, il aurait dû s’interroger sur ces trois clients qui, contrairement à de nombreux autres, demandent que le compteur ne soit pas mis en marche. Et là, l’infortuné va regretter sa cupidité aveuglante. Plus tard en effet, les voilà à destination. Le chauffeur de taxi qui arrête le compteur, indique aux passagers de son véhicule, le montant que celui-ci venait de marquer.

Mais alors qu’il s’attend à se faire payer le prix de la course, I. Sanogo se voit plutôt brandir à la face des armes à feu. Ces passagers dont il s’était mépris sur le compte exigent sa recette, après l’avoir dépossédé de son téléphone-portable.

Faisant mine d’obéir, l’infortuné s’éjecte soudainement de son taxi et se lance dans un sprint. Les malfaiteurs le visent et ouvrent le feu sur lui. L’atteignant au flanc droit. Lorsque le pauvre s’écroule, les quidams, eux, ne demandent plus leur reste. Ils prennent la poudre d’escampette. Laissant pour mort le taximan.

A lire aussi: Voulant échapper au chauffeur armé : la fille d’un député s’éjecte d’un taxi et se blesse

Plus tard découvert très mal en point par de bonnes volontés de passage, I. Sanogo est évacué au Chu de Cocody, où il est immédiatement admis au bloc opératoire. La police, informée peu après, procède au constat d’usage au centre hospitalier et ouvre une enquête.

 

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment