12162019Headline:

Insolite: un hacker réussi à pirater la NASA avec un mini-ordinateur

Près de 500 mégaoctets de données, dont des fichiers confidentiels, ont été dérobés à la NASA par un hacker qui s’est servi d’un mini-ordinateur, qui coûte seulement une trentaine d’euros.

Cela semblait inenvisageable, et pourtant… Un hacker a réussi à utiliser un mini-ordinateur, qui n’est pas plus gros qu’une carte de crédit, pour réussir à pirater … la NASA, selon un rapport de l’inspecteur général de l’agence spatiale publié le 18 juin dernier. Pour cela, il a utilisé un Raspberry Pi, un petit ordinateur qui coûte seulement 35 dollars (environ 30 euros), principalement utilisé dans les pays émergents pour apprendre le code.

500 mégaoctets de données dérobées
Environ 500 mégaoctets ont été dérobés dans cette attaque qui a débuté en avril 2018, et s’est déroulée sur presque un an jusqu’au début de l’année 2019, dans les réseaux du Jet Propulsion Laboratory, à Pasadena, en Californie, qui développe notamment les missions vers Mars.

« L’assaillant a réussi à s’introduire dans deux des trois réseaux principaux du JPL », révèle le rapport. Deux fichiers confidentiels ont été volés, dont un qui contenait des données obtenues par le rover Curiosity, sur Mars, désormais éteint. L’autre concernait des données couvertes par la loi de contrôle à l’export de technologies qui peuvent être utilisées dans le domaine militaire.

Lire aussi : Il hérite d’un domaine de 56 millions d’euros après un test ADN

La NASA s’est inquiétée que le hacker puisse également pénétrer dans les réseaux d’autres centres, ailleurs dans le pays, notamment le centre Johnson, à Houston, où se trouve la salle de contrôle pour la Station spatiale internationale (ISS) et les vols habités américains.

L’inquiétude d’un piratage semble pourtant écartée : pour se protéger, Houston a pu se déconnecter temporairement du portail.

atoo.ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment