10182018Headline:

La compagnie « Le fonctionnaire » de Dabou, est en deuil; Deux de ses cadres ont été tués dans un accident de la route.

La compagnie « Le fonctionnaire », l’une des plus importantes sociétés de transport assurant la ligne Dabou-Abidjan-Dabou, est en deuil. Deux de ses cadres ont été tués dans un accident de la route. Et ironie du sort, ils l’ont été par un de leurs propres cars. C’était dans la soirée du vendredi 14 septembre 2018, aux environs de 20h.

Selon des sources concordantes, ce jour-là, comme de coutume, la gare de la compagnie « Le fonctionnaire », située à Yopougon-Attié, grouille de monde. C’est comme cela tous les jours ou presque. Et les conducteurs déploient toute leur énergie pour transporter tous ces voyageurs. Aux environs de 18h, un car de la compagnie fait donc son plein et le voilà en route, pour Dabou. Le voyage se déroule bien. Mais à l’entrée de la ville, précisément au dernier virage donnant sur le pont « Agnéby », le parcours jusque-là tranquille, va virer au drame. Le conducteur, sans doute épuisé, perd le contrôle du mastodonte qui fait alors une sortie de route. Causant quelques blessés légers.

Le chef de gare, Cissé, connu sous le pseudonyme de « Papa », et deux de ses collègues parmi lesquels Touré Adama, quittent Dabou et se déportent rapidement sur les lieux, en vue d’évacuer les blessés, à l’hôpital.

Cela fait, ils s’activent cette fois, à sortir du décor le véhicule accidenté. Pour ce faire, ils sollicitent les services d’une dépanneuse qui, malheureusement, tarde à venir. On en est là, quand ils voient débouler un autre car de leur compagnie.

« Papa » et Touré croient bien faire de se déporter presque sur la chaussée. De là, ils font de grands signes de la main, pour demander au conducteur de s’arrêter. Un geste qui leur sera fatal.

Le conducteur du car, surpris par leur présence, n’a pas le temps nécessaire d’immobiliser son véhicule, lancé à vive allure. Celui-ci « ramasse » les deux chefs de gare, qu’il écrase littéralement. Lorsque le car s’immobilise enfin, l’on constate l’irréparable. « Papa » et Touré, tués sur le coup. Un troisième agent, projeté par le même car dans le décor, est plus chanceux. Lui s’en sort avec une jambe fracturée.

La police, informée, arrive sur les lieux pour le constat d’usage. Et les corps sont enlevés. « Papa » et Touré Adama ont été inhumés le lendemain samedi15 septembre 2018. Notons que ce drame a fortement perturbé le transport, ce même samedi-là, à Dabou.

Norbert NKAKA ( Correspondant régional)

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment