01172017Headline:

L’ayant surpris avec une jeune lycéenne: Des femmes tabassent leur mari en plein marché de nuit

femme-frappe

Une scène de ménage hilarante a été donnée de vivre à Buyo. Cette scène de deux femmes, passant à tabac leur mari.
Nos sources rapportent, en effet, que le jeudi 29 septembre 2016, il est environ 19h, quand un chef de famille, à qui on va attribuer les initiales G.T., rentre à son domicile. G.B. sa première femme, lui propose d’aller prendre son bain. Mais l’homme qui, vraisemblablement, a une autre préoccupation, rétorque que ça peut attendre. Il indique qu’il doit effectuer une course rapide et qu’il sera de retour dans une dizaine de minutes. Puis, c’est au pas de course qu’il part de chez lui.

Presqu’une demi-heure après, il est de retour. Là, il s’enfonce dans la salle de bain et s’offre une bonne douche. Visiblement heureux, il entonne des chants du terroir. C’est tout en sifflotant qu’il ressort de la douche. Son autre femme dépose sur la table, un bon plat de foutou accompagné de riz à la sauce graine. C’est en tout cas son repas préféré. Mais une fois de plus, lorsqu’il est invité à passer à table, G.T. soutient que ça peut attendre. A l’en croire, il a un important rendez-vous de travail avec son chef de service. Sur ce, il enfile des fringues, se parfume et s’arrache de sa maison. Mais ce qu’il ignore, c’est que ses deux conjointes n’ont guère gobé la justification qu’il donne pour s’absenter de la maison.

Alors, à pas feutrés et aidées de la pénombre, les deux bonnes femmes suivent leur mari. Plus tard, elles voient leur conjoint s’attabler au marché de nuit. Un gros poisson à la braise garni de tous les ingrédients lui est servi. Une bouteille de vin bon marché est déposée sur sa table, à sa commande bien entendu. G.T. est tout sourire. En fait, il n’est pas seul. En sa compagnie, une ravissante jeune lycéenne à laquelle, après le repas bien arrosé, il compte donner des cours d’éducation sexuelle. Mais là encore, le pauvre ne sait pas que sa soirée amoureuse, espérée, va complètement se gâcher.

En effet, après avoir bien observé avec déchirement les amourettes de leur infidèle de mari, les deux femmes rebroussent chemin. Mais elles reviennent tout de suite après, munies de petites mais solides branches d’acacias. Sans autre forme de procès, les dames se jettent sur leur mari et se mettent à le flageller copieusement. La gonzesse en « bleu-blanc » profite de la confusion, pour se tailler dans la nature. Pas question d’affronter ces « tanties » déchaînées. Devant cette scène de ménage, le marché de nuit est quasiment en ébullition. Malgré la mauvaise posture dans laquelle il se trouvait, G.T., grâce à de bonnes volontés, parvient à se tirer d’affaire, non sans distribuer lui aussi, quelques coups.

Une fois à la maison, l’homme en rogne renverse les articles de commerce de ses femmes et saute là-dedans, pour les gâter. Pourtant, c’est avec les revenus de ce petit commerce qu’elles l’aident à supporter ses difficiles fins de mois. G.T. s’en fiche, en tout cas, et il n’en a pas fini. Cette fois, il jette les affaires de ses concubines dehors, avant de refermer la porte sur lui.

T. Mario (De retour de Buyo)

soir info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment