10212018Headline:

Les jeunes du village sur l’autoroute du Nord, ne veulent plus se laisser surprendre, après les incursions d’une bande armée dirigée par Gnamba “dit Caporal”

Les jeunes du village de Sahuyé (80 km au Nord d’Abidjan), sur l’autoroute du Nord au flanc droit, ne veulent plus se laisser surprendre, après les incursions d’une bande armée dirigée par Gnamba Ossoyou Roger dit Caporal, ex-élément des Forces armées de Côte d’Ivoire (Faci) radié, qui a sème la terreur durant plusieurs jours dans ledit village.

En effet, selon des sources villageoises, depuis le lundi 20 août 2018, des jeunes du village ont mis en place un comité de veille. « Nous allons surveiller les faits et gestes. Dès que nous nous rendons compte d’une situation, nous lançons immédiatement l’alerte aux forces de l’ordre. Nous n’allons plus accepter que l’ordre soit troublé ici », nous a expliqué Amani, un jeune du village, qui a appelé à la vigilance des populations.

Une autre décision a été également prise par les autorités coutumières. Il s’agit de ne pas répondre à la provocation de certaines personnes, pour ne pas jeter de l’huile sur le feu. « Nous demandons aux populations de ne pas tomber dans les provocations. Elles doivent se référer à leur chef », nous a relaté une source proche de la chefferie.

Sur le sujet: Autoroute du Nord : Des hommes armés sèment la terreur dans un village

Plusieurs personnes ont également dénoncé la situation d’insécurité dans le village de Sahuyé, due à la tension au niveau de la chefferie où des pro et anti Dibi Jospeh sont à couteaux tirés.

Ces personnes ont également fustigé le ”double jeu” de certaines autorités politiques de Sikensi (dont dépend Sahuyé), qui sèment la division entre les populations.

Rappelons que le mercredi 8 et le vendredi 10 août 2018, une bande armée, dont les membres ont été identifiés par les forces de l’ordre comme étant Sika N’Da Melaine, Abo Amani Parfait, Abo Anselme, N’Dokoué Mel Cariol, Dibault Assiman Frédéric et Gnamba Osssoyou Roger dit Caporal, a effectué des descentes musclées dans le village de Sahuyé, en libérant des tirs à l’aide de leurs fusils. Ils y ont érigé des barricades pour empêcher toute entrée ou sortie.

M’BRA Konan

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment