09212020Headline:

Licenciée pour avoir tourné un film érotique dans sa jeunesse

nnn

A 73 ans, Jacqueline Laurent-Auger n’aurait jamais cru qu’on lui reparlait des quelques films érotiques tournés lorsqu’elle en avait 50 de moins. Et pourtant!

Un élève a reconnu sa professeur d’art dramatique dans le film “Le journal intime d’une nymphomane”. Résultat? La dame, qui enseignait au lycée de Brébeuf, à Montréal, a été renvoyée sur le champ.
“Cela donnait un climat tendu, voire des dérapages”, a justifié le directeur de l’établissement. “N’importe quel employé du collège se doit d’être un modèle pour les élèves.”

Jacqueline, qui dit avoir tourné quelques films coquins pour “gagner sa vie” et “faire ses études à Paris”, regrette cette décision: “Renvoyer une personne, pour une chose qu’elle a fait il y a plus de 50 ans est complètement ridicule, cela me met hors de moi.”

Selon Le journal de Montréal, qui a visionné ces films, ils n’ont rien de follement audacieux. De nombreuses personnes ont manifesté leur soutien à l’enseignante sur Internet, du coup, le lycée envisage de la réinvestir dans ses fonctions.

 

7sur7.be

Comments

comments

What Next?

Recent Articles