01202017Headline:

Man: suite aux violents affrontements, le maire appelle à l’apaisement: voici le lourd bilan

affrontement ,incendie

Suite aux violentes manifestations du jeudi 4 juin et après la réunion de crise organisée le même jour par la préfecture, le maire de la commune de Man, le Dr Tia André a animé ce vendredi 5 juin, un point de presse à son cabinet. Il a été question pour lui de faire le bilan des dégâts, donner des précisions et appeler à l’apaisement.

Après avoir dit sa compassion à tous ceux qui ont perdu quelqu’un et des biens, le maire dit ne pas comprendre la spirale de violence qui a cours ces derniers mois dans sa cité : violences dans la communauté sunnite, l’inondation au quartier 13, élections du président de la jeunesse communale, tuerie dans un ‘‘grin’’ au quartier Libreville sont les récents cas de violence généralisées à Man.

Qu’en-est -il donc du dernier évènement ?

Selon le maire depuis six mois une opération de déguerpissement organisée par la direction régionale de la salubrité urbaine et de l’environnement en collaboration avec la municipalité a été lancée. Puisque cette opération concernait 18 opérateurs économiques installés dans le périmètre du lac, le maire a donc organisé une rencontre avec ceux-ci pour leur expliquer le bien fondé de cette opération :

« Nous en avons profité pour leur dire que le site a été demandé par le Conseil général du Tonkpi et une institution financière qui devaient non seulement construire mais aussi aménagé le lac artificiel en état de délabrement très avancé et aussi empêcher les inondations récurrentes sur le site. Dans leurs doléances, les commerçants demandaient à la mairie de trouver un site de recasement. Je leur ai dit en retour demandé de trouver eux-mêmes un site provisoire que nous allons viabiliser. Sur les 18 concernés certains ont déjà entrepris les démarches qui étaient en bonne voie. J’ai donc été surpris de voir des jeunes armés d’armes à feu et d’armes blanches s’attaquer à des édifices publics et privés. C’est le lieu de rappeler que la spirale de violence prend le dessus à Man. Les principales victimes de cette violence n’ont rien à voir dans ce processus de déguerpissement. Il y’a sûrement une main occulte en bas qui veut rendre la ville de Man ingouvernable. Mais nous sommes là et allons conduire jusqu’à terme nos promesses de campagne », déclare la maire Tia André.

 

Avant de donner le bilan humain qui fait état de : un tué, Sea Claver, Diallo Mamadou blessé à la tête par balle et évacué à Abidjan, Sidy Richard, blessé à l’abdomen et au bras, Sidibé Drissa blessé à la nuque, tous hospitalisés au CHR de Man et 2 gendarmes blessés à la tête ; le bilan matériel: 2 véhicules de police et gendarmerie cassés, 2 engins de la mairie incendiés, les magasins de boissons, gaz et mèches de Mme Glao Philomène pillés et incendiés, à la gare routière Mindeba Transport 4 cars un petit camion et une voiture ont été cassés et incendiés et le dépôt de boissons de dame Koné Thérèse a été pillé au quartier Air France. « (…) Nous avons à l’issue de la réunion de crise décidé de sursoir pour l’instant à cette opération de déguerpissement. Ce qui nous permettra d’organiser d’autres rencontres avec les commerçants concernés et de pacifier les positions et de mieux organiser l’opération c’est pourquoi nous en appelons à l’apaisement et au dialogue pour faire de notre cité, la
véritable ville au murs de pierre» plaide le maire Tia André.

Rappelons que depuis l’après midi d’hier un calme précaire plane sur la ville puisque tous les services de la mairie sont restés fermés pour des raisons de sécurité des agents ce vendredi 5 juin. Par ailleurs les commerces ont rouvert ainsi que l’administration.

Doumbia Balla Moise (District des montagnes)

connection

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment