10132019Headline:

Massacre de la langue de Molière à la RTI : “Un Ivoirien dans sa propre pays”(secrétaire d’Etat)

Siaka Ouattara, secrétaire d’Etat chargé du Service civique dans le gouvernement du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, était l’invité de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (RTI) le mardi 21 mai 2019 pour répondre à des questions sur l’incivisme. Une émission désastreuse du fait du niveau de langue de l’invité.

Morceaux choisis : “Dans l’union, nous devons être disciplinés et le travail”, “Un Ivoirien dans sa propre pays”, “Les services sociales”, “carniveau”, “une casque”, “Nous sommes allés en profondeur de la Côte d’Ivoire”, “Pendant nos tournées à l’honneur du drapeau ivoirien”, “Nous donnons des messages de cohésion et respect de la chose publique”, “En 90, nous étions dans les lycées qui étaient emboutis à une année blanche”, etc. La plupart des téléspectateurs sont restés sur leur faim devant un invité qui avait une carence irréfutable.

Le président du Mouvement des forces d’avenir (MFA), Siaka Ouattara par ailleurs secrétaire d’Etat chargé du Service civique du gouvernement Amadou Gon Coulibaly était l’invité de la ‎RTI le mardi 21 mai 2019. Le thème de l’émission s’intitulait « politique de promotion du civisme : acquis, défis et perspectives ».

Mais très vite, l’invité a étalé beaucoup de carence face à des téléspectateurs qui n’en croyaient pas leurs oreilles. Cela a suffi pour faire exploser la toile avec des railleries et des appels à la démission. Non seulement le secrétaire d’Etat du RHDP n’était pas éloquent (cela n’étant pas le problème, il faut en convenir) mais l’on avait l’impression qu’il avait un problème de niveau.

En effet, Siaka Ouattara ne donnait pas l’air de quelqu’un qui maîtrisait son sujet. Cela se traduisait par les hésitations, les temps morts, les mauvaises réponses parfois et le niveau de langue utilisé, allant jusqu’à des fautes élémentaires. Il était vague et évasif dans ses réponses. Une sortie désastreuse qui a aussitôt fait réagir l’analyste politique André Silver Konan sur sa page officielle, « Dès demain (NDLR : le mercredi 22 mai), Gon doit exiger la démission de Siaka Ouattara, pour carence irréfutable. Un semi-lettré au gouvernement. Je vous l’ai déjà dit : les gens fuient les débats publics contradictoires parce qu’ils ont conscience de leurs carences. Le débat public contradictoire dévoile la vraie personnalité, révèle les tares insoupçonnées. Vous comprenez maintenant pourquoi la RTI préfère les reportages institutionnels ? ».

SIAKA OUATTARA ET KANDIA CAMARA
Notons que Siaka Ouattara a été nommé membre du gouvernement le mardi 10 juillet 2018. Il avait évincé l’ingénieur Azoumana Moutayé qui revendique toujours la présidence du MFA. Tout comme le fondateur du parti, Innocent Anaky Kobena. Depuis quelques semaines, le niveau d’études de Siaka Ouattara est au centre de certains écrits. Le concerné est l’un des rares membres du gouvernement à avoir été incapable de dévoiler un curriculum vitae. Les mauvaises langues ne lui donnent pas le Brevet d’études du premier cycle (BEPC), ce que ses services réfutent, sans pouvoir livrer la biographie du concerné.

Au sein du pouvoir RHDP d’Alassane Ouattara, Siaka Ouattara rejoint ainsi la ministre Kandia Camara, une enseignante de collège connue pour ses fautes grammaticales. Les Ivoiriens qui ne manquent pas d’humour la raillent souvent en présentant son répertoire de fautes dans un “Kandiarousse”, en référence au dictionnaire français Larousse. Dès lors, avec un tel secrétaire d’Etat au Service civique, il faut craindre que l’incivisme ait encore de beaux jours devant lui.

Lire sur afriksoir

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment