12152017Headline:

PHOTO /Côte d’Ivoire: c’est chaud !ONUCI à Sebroko / La grève se durcit, l’accès du siège bloqué ,la police en renfort

onuci greve

onuci greve 1

Côte d’Ivoire: La grève du personnel de l’Onuci local se durcit, l’accès du siège bloqué à l’administration, la police en renfort

Chaude matinée ce jeudi au siège de l’Opération Nations Unies de Côte d’Ivoire (ONUCI) à Sebroko dans la commune d’Attecoubé, comme constaté sur place par KOACI.

L’Association du Personnel Local (APL) tous de noirs vêtus ont empêché les fonctionnaires étrangers à avoir accès à leur lieu de travail.

Les ivoiriens réclament depuis le 27 mai dernier le paiement de leurs indemnités suite à la résolution 2284, adoptée le 28 avril 2016 par le Conseil de sécurité, annonçant la fin de l’Opération des nations unies en Côte d’Ivoire (Onuci), le 30 juin 2017.

« Depuis le 27 mai nous essayons d’entendre raison à l’administration de façon pacifique. Mais nous constatons en interne qu’on parle à un mur », a indiqué d’entrée Olivier Gnahoré, président de l’APL, avant de poursuivre.

« Ce que nous demandons est un droit, le reste n’est que de la pure distraction. Les gens s’enfoutent de nos revendications. Nous ne voulons que le paiement de nos indemnités en fonction de l’expérience de chacun. Du 30 mai au 03 juin, notre administration décide à travers un préavis assorti d’un délai de 30 jours d’informer nuitamment par e-mail plus de 200 employés que leur contrat ne serait pas renouvelé à la date d’expiration, chose contraire au statut de l’ONU en son article 9.6, aliéna 3. Les ivoiriens disent qu’ils ne peuvent pas accepter cela. »

Le contrat de 713 agents issus du personnel local de l’ONUCI devrait prendre fin en décembre prochain, avant la fermeture officielle en avril 2017.

Un important dispositif de la police nationale a été déployée sur les lieux pour raisonner les grévistes afin qu’ils regagnent leur local. Chose qu’ils ont fini par accepter quand nous quittions le siège de l’ONUCI.

« Aurevoir…aurevoir Onuci s’en va …Onuci s’en va …donner notre argent » , était le refrain entonné par les manifestants , qui comptent remettre le couvert jusqu’à avoir gain de cause .

Informée de la situation, la représentante de secrétaire général de l’ONU,Aïchatou Mindaoudou  n’a pas fait le déplacement de son bureau avant notre départ.

Nous y reviendrons…

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment