01212022Headline:

Placement de servantes : les maliennes ont ravi la place aux ivoiriennes

Tous les moyens sont bons pour se faire de l’argent. C’est le cas notamment des agences de placement de servantes qui occupent aujourd’hui du terrain et se font ainsi beaucoup de sous.

Dans le cadre de leurs activités ménagères, des femmes ont de plus en plus recours à des jeunes filles pour les aider dans leurs différentes tâches. Ces jeunes filles communément appelées servantes sont placées dans les ménages par des agences de placement et cela, moyennant une rétribution financière pour l’agence. Par le passé, ce business qui se limitait à des jeunes filles ivoiriennes, a évolué pour faire place de plus en plus à des maliennes. Ces jeunes filles venues du Mali voisin, occupent désormais le terrain.

Le nommé K.O. malien de nationalité est responsable d’une agence de placement de jeunes filles. Ses bureaux sont situés à Yopougon Boissy. Il s’est spécialisé dans le placement de jeunes filles maliennes. Ses filles viennent directement du Mali. Pour chaque jeune fille placée, il empoche la somme de 10 000 Fcfa. Même si après à peine deux jours de travaux, la jeune fille ne donne pas satisfaction, aucun remboursement n’est fait. K.O. se contente de rassurer la cliente en lui faisant la promesse de trouver une autre fille. Ce qui met, bien entendu du temps, puisque plusieurs autres femmes se retrouvent dans la même situation. K.O. quant à lui, continue de se faire les sous, puisque les demandes de jeunes filles se multiplient à son niveau. Lasses t’attendre, des clientes abandonnent et aucun remboursement ne leur ait fait.

Irène BATH

Comments

comments

What Next?

Recent Articles