09232017Headline:

Plateau, hold-up sanglant, Des convoyeurs de fonds, attaqués, 40 millions de F Cfa emportés”

hold up

Le mercredi 24 septembre 2014, un hold-up sanglant a été perpétré au Plateau. Et les auteurs de cet acte criminel s’en sont tirés avec les poches pleines comme Crésus.

En effet, à en croire nos sources, ce jour-là, les Maliens O. Doumbia et B. Mamadou, tous deux agents de change, recueillent la somme de 40 millions de F Cfa issue de leur business. Avec cet argent bien fourré dans un sac, ils empruntent un taxi-wôrô-wôrô à Adjamé. Direction, Treichville où ils doivent rencontrer leur employeur pour lui verser tous ces sous. Le véhicule de marque Peugeot, de type 205 immatriculé 7147 CK 01, à bord duquel ils embarquent, démarre.

Plus tard au Plateau, lorsqu’ils se retrouvent à hauteur du quai fruitier, les deux convoyeurs de sous remarquent qu’un véhicule, garé en face, fait des jeux de phare. Et aussitôt, la voiture, à bord de laquelle ils se trouvent s’arrête. Mais pourquoi ? Ils n’ont pas encore la réponse, quand à ce moment précis, du véhicule aux vitres teintées, de marque Toyota qui vient de faire les jeux de phares, descendent trois individus. Ces derniers dont l’un est armé d’une kalachnikov viennent aussitôt maîtriser les deux convoyeurs de millions de F Cfa.

Ces quidams, des malfaiteurs de toute évidence, très menaçants, exigent de O. Doumbia, qu’il leur remette immédiatement le sac d’argent en sa possession. Devant les armes à feu, nous dit-on, il s’exécute. Mais alors qu’il vient d’obtenir l’argent sans difficulté, le bandit armé, néanmoins, ouvre le feu à bout portant sur O. Doumbia. L’atteignant grièvement au côté gauche et au bras droit.

Les gangsters, avec leur butin consistant, remontent ensuite dans leur véhicule qui démarre en trombe, pour disparaître dans la circulation. La police est saisie tout de suite. Tout comme les sapeurs-pompiers, qui évacuent le blessé aux urgences d’un centre hospitalier universitaire. Quant à K. Souleymane, le chauffeur du wôrô-wôrô à bord duquel les convoyeurs du fric ont été attaqués, il est mis à la disposition de la Direction de la police criminelle, pour nécessité d’enquête. Mais il faut tout de suite souligner que son interpellation ne signifie pas qu’il est de facto complice des malfaiteurs. Même s’il a garé son véhicule à la suite des jeux de phares. Attendons donc l’issue de l’enquête.

KIKIE Ahou Nazaire

SOIR INFO

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment