01222017Headline:

Port-Bouët : Une station du Cnra attaquée par un commando, armé à la kalachnikov des vigiles blessés

commando invisible attaque

Port-Bouët : Une station du Cnra attaquée par un commando, des vigiles blessés

Le chien de garde abattu à la kalachnikov

Dans la nuit du lundi 18 au mardi 19 juillet 2016, des assaillants ont mené une expédition à Port-Bouët, contre les locaux du Centre national de recherches agronomiques ( Cnra).

Nos sources expliquent qu’il est un peu plus de minuit, quand les malfaiteurs, au nombre de huit, armés de kalachnikovs, de pistolets et de machettes, font irruption dans les locaux du Cnra.

Les six vigiles trouvés sur place, ils les tiennent rapidement en respect, avant de les agresser sauvagement. Blessant quatre d’entre eux. Après quoi, ils leur lient les mains dans le dos. Cela fait, les quidams défoncent les portes de tous les bureaux qu’ils soumettent à une fouille minutieuse. Mais tout porte à croire qu’ils ne sont pas satisfaits du butin. Alors, ils exigent des vigiles dont certains sont pourtant blessés, qu’ils les conduisent à la résidence de L.T., le directeur de la station. Cette résidence est située à environ une cinquantaine de mètres de là.

Le commando s’y retrouve tout de suite. A sa vue, le chien de garde se montre de toute évidence, hostile à sa présence. Le molosse fait alors son job, en se mettant à aboyer à n’en plus finir. Là, l’un des gangsters met le pauvre chien en joue et fait feu. L’infortuné clébard est ainsi abattu à la kalachnikov. Entre-temps, tout ce boucan parvient au directeur. Mais il est trop tard pour lui, de s’échapper. La porte principale de sa demeure est fracassée. Rapidement, il est maîtrisé. Et tranquillement, les criminels se servent à volonté. Ils vont jusqu’à arracher au maître des lieux, son alliance en or.

On apprend qu’au final, les gangsters ont fait main basse sur un poste-téléviseur à écran plasma, des ordinateurs-portables, un appareil photo-numérique, des montres-bracelets d’importante valeur marchande une forte somme d’argent. Sans oublier des bouteilles de liqueur avec lesquelles, ils vont certainement s’offrir une bonne cuite.

Après un long moment de siège, c’est aux alentours de 3h du matin que le commando armé quitte les lieux. Et ce, à bord du véhicule de service du directeur. Aux environs de 6h du matin, cette voiture, abandonnée par le gang, est retrouvée non loin des locaux du commissariat de police du 24ème arrondissement, à Gonzagueville. Des investigations policières sont en cours, pour mettre la main sur les huit malfaiteurs.

KIKIE Ahou Nazaire

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment