12162018Headline:

Porté disparu du domicile familial: Un garçon de 4 ans découvert mort à Vridi

On peut dire que le passage sur terre pour le petit Samalo Démé aura été très bref. 4 ans seulement, et c’en est terminé pour lui. Le pauvre gosse a été découvert mort à Vridi, quartier de la commune de Port-Bouët, qu’il habite avec ses parents.

En effet, selon les informations reçues sur cette triste nouvelle, le vendredi 4 mai 2018, juste après la grande prière musulmane de 13h, le môme n’est plus visible au domicile de ses parents. Ces derniers le cherchent partout dans le quartier. Rien ! Juste que des personnes les informent de ce qu’elles ont vu sortir du domicile familial, le garçonnet vêtu que d’une culotte. Il était torse nu. Sur sa destination, ces personnes disent ne rien savoir.

Et plus alors, les parents poursuivent les recherches, sans succès, plus une grande inquiétude les envahit. Surtout que ce macabre phénomène d’enlèvements d’enfants, qui a sérieusement ébranlé le pays, n’est pas vraiment prêt de s’estomper. Imaginez donc toute l’angoisse des géniteurs du petit garçon de 4 ans. Qui demeure introuvable, jusqu’à la tombée de la nuit.

Plus tard à l’aube, le père du petit garçon n’attend pas le lever du jour et entame aussitôt à nouveau, les recherches. Aux alentours de 10h, ce jour-là, la nouvelle de la découverte du corps sans vie d’un petit garçon s’empare du quartier. Cette nouvelle enfle tellement qu’elle parvient à Abdoulaye D., le paternel du gosse. Il apprend de bouche à oreille, comme on le dit, que le corps a été découvert, en bordure de lagune.

Tremblant de tout son corps, l’infortuné papa fonce sur les lieux. Et une fois là, ses jambes sont quasiment en compote et il s’affaisse. Oui, la triste réalité est là, qui s’affiche sous ses yeux. Le corps étendu, ici, est bien celui de son petit Samalo.

La police alertée, arrivent sur place des agents des forces de l’ordre, pour le constat d’usage. Ainsi, un témoin explique comment la dépouille de l’enfant a été découverte. Selon ce dernier, un chauffeur manutentionnaire, ce samedi 5 mai-là, aux alentours de 10h, s’en allait se soulager en bordure de lagune, quand il tombe sur le corps sans vie de l’enfant. La suite est connue.

Les agents de la police ouvrent aussitôt une enquête, en vue de cerner tous les contours de la disparition du petit Samalo Démé. Mais aussi, chercher à comprendre les causes exactes de sa mort. Vu qu’il n’y avait sur lui, aucune présence de traces de violence.

En attendant d’en savoir plus sur ces questions, les flics permettent aux services des pompes funèbres d’enlever le corps, pour sa conservation à la morgue du Chu de Treichville.

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment