05302017Headline:

Prison de Gagnoa, «Affaire un détenu handicapé égorge son co-détenu»Le temoignage du rescapé

blesse homme

Côte d’Ivoire: Gendarmerie de Gagnoa, «Affaire un détenu égorge son co-détenu», les faits selon le rescapé

–La semaine dernière une scène irréaliste c’est produite à lagendarmerie  deGagnoa  (Centre-ouest), où un détenu handicapé de son état a égorgé son co-détenu, avant de blesser un autre gravement.

Le rescapé du nom d’Amadou Dicko bouvier de son état dans la région du Gôh, contacté par les soins de notre rédaction et dans un récit complet a décidé de revenir sur les faits.

« C’est au 5ème jour de notre détention préventive que le jeune manchot a été conduit à la gendarmerie. Nous étions trois 3 dans la cellule. Vers 20 h, nous lui avons aussi servi notre nourriture du soir », explique d’entrée l’homme qui a encore des sparadraps sur les parties atteintes par le manchot, avant de poursuivre.

« Aux alentours de 2 h du matin, j’ai attendu un bruit assourdissant semblable à une machette. Je ne saurai dire avec exactitude qu’il s’agit d’une machette ou (…) mais toujours est-il qu’il s’agit d’une arme blanche tranchante. J’étais paniqué. Quand je me suis levé en sursaut, tous mes efforts pouvant réveillés le vieux Bah resteront vains. Il était déjà mort. Son corps inerte avec une blessure à l’arrière du cou largement ouverte. J’ai posé la question à mon co-détenu, manchot ce qui s’était passé ? Ce dernier m’a aussitôt administré de violents coups. Ne pouvant tenir sur mes jambes, je me suis trouvé à même le sol où je tordais de douleurs. Si comme cela ne lui suffisait pas, il m’a pris alors par la tête avant de me serrer contre le mur. Et de me lancer ceci : « Si tu cries, je vais te terminer », ma chance de me retrouver encore en vie ce jour, est venue du retour des gendarmes de retour de leur ballade », a-t-il fait remarquer et de conclure .

« J’accuse lagendarmerie  dans cette affaire. L’entière responsabilité leur échoit parce qu’on ne peut pas mettre quelqu’un en prison sans le fouiller. »

L’information qui a fait état d’une sanction contre les gendarmes commis à la surveillance des prisonniers le jour du drame, n’a été confirmée pour l’heure par les autorités .

Nous y reviendrons …

Donatien Kautcha, Abidjan

koaci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment