07262017Headline:

Rentré d’exil, le caporal Charles Lewis Konhi a été arrêté à Séguéla et transféré à la MACA

prisonier

Il se nomme Charles Lewis Konhi et est caporal de l’armée ivoirienne. Rentré d’exil en 2014 après la crise postélectorale, le militaire était en poste à Séguéla quand, contre toute attente, selon ses proches, il a été arrêté. Depuis le 9 mai 2016, le caporal Charles Lewis Konhi croupit à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca).
Toujours aux dires de ces sources, c’est à Séguéla que le caporal Konhi a été arrêté avant d’être transféré à la Direction de la surveillance du territoire (Dst) à Abidjan-Cocody. D’où il a été conduit, plus tard, devant un juge d’instruction au palais de justice du Plateau. Le caporal Charles Lewis Konhi est accusé «d’atteinte à la sûreté de l’Etat » en complicité, dit-on, avec l’un de ses frères d’armes qui séjourne également à la Maca pour les mêmes chefs d’accusation.

« Mal en point, peu avant sa détention à la Maca, Charles Lewis a vu progressivement son état de santé se dégrader. Parce qu’il est privé de médicaments. Son état est actuellement préoccupant. Concernant l’accusation, Charles Lewis dit ne pas se reconnaître dans tout cela. Il est innocent», soutient une source pénitentiaire qui a requis l’anonymat. Cette arrestation du caporal Charles Lewis Konhi survient au moment le régime Ouattara appelle les exilés politiques, les réfugiés et les militaires (ex-Fds) à regagner le pays.
Source: Notre Voie

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment