11192017Headline:

Riviera/Bagarre : Un policier tire en pleine gare ; un blessé grave

Des individus sur les dents ont tenté de faire la peau au sergent-chef de police répondant aux initiales O.Y., en service à la Force de recherche et d’appui à la Police (Frap). La scène a eu pour théâtre la Riviera-M’Pouto, dans la commune de Cocody.

De fait, à en croire nos sources, le mardi 24 octobre 2017, le sergent-chef qui emprunte une pinasse, descend un peu plus tard à la gare de ces embarcations de fortune, à la Riviera-M’pouto. Nous sommes aux alentours de 20h. Mais alors que l’agent de police met pied à terre, il est attiré par l’odeur de la drogue. Quelqu’un est en train de se shooter dans le coin. Le flic cherche discrètement tout autour de lui, pour savoir d’où provient cette odeur de drogue, quand il tombe sur un suspect. Il s’agit d’un ressortissant togolais d’une cinquantaine d’années et agent de liaison de son état. Pas de doute aux yeux du flic, c’est bien celui-là qui est entrain de se camer. Vu que la consommation de la drogue est un délit puni par la loi, le sergent-chef empoigne alors le suspect. Ce, dans le but de lui arracher les stupéfiants et le conduire au poste de police, le plus proche.

Mais l’homme en question, qui répond aux initiales K.R., oppose une farouche résistance. Pas question pour lui de se laisser palper. Encore moins, se laisser conduire à la police. Le ton monte entre les deux hommes et une bagarre éclate. L’agent de police et l’agent de liaison s’envoient mutuellement des coups.

A cet instant-là, à en croire toujours nos sources, son adversaire tente de lui arracher son arme à feu de dotation. Malheur ! L’arme dont la sûreté était déjà ôtée, laisse partir deux coups de feu. Et le chauffeur prend des balles au bras.

Dès lors, les choses s’enveniment. Les nombreux individus présents à la gare des pinasses prennent fait et cause pour le blessé. Et tout déchaînés, ces quidams tentent de faire la peau à l’agent de police, qui réussit à se planquer dans le secteur. Il y est séquestré, dit-on, mais fort heureusement pour lui, il n’est pas débusqué.

Le commissariat de police du 18ème arrondissement alerté, des agents descendent sur place et parviennent à exfiltrer leur collègue. Puis, ils vont le mettre en lieu sûr, à leur base. Ensuite, mis à la disposition de la Préfecture de police d’Abidjan, pour la poursuite de l’enquête.

K.R. est, quant à lui, évacué par les populations riveraines aux urgences du Chu de Cocody.

Madeleine TANOU  

soir info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment