01172017Headline:

Tiébissou: Une fille de 5 ans ligotée, violée et tuée

petite fille

Les populations de Tiébissou sont encore sous le choc. Dans la nuit du mercredi 29 au jeudi 30 juillet 2015, un crime a été perpétré au quartier Sangakro, à quelques encablures d’un célèbre maquis de la place. Et c’est une fillette d’environ 5 ans qui est la victime.

Sur les faits, nos sources expliquent que cette nuit-là, dame O. Ahou, restauratrice, laisse sa fillette K. Amoin endormie dans sa chambre et part rejoindre son petit ami. Elle passe la nuit chez ce dernier. A son retour le lendemain, hélas, c’est le corps sans vie de sa fille qu’elle découvre dans la piaule. Ses cris de détresse et pleurs alertent le voisinage, qui accourt.

La police, informée, se déporte sur place où après le constat d’usage et une enquête est immédiatement ouverte. Celle-ci portant le secret espoir de retrouver le tueur, qui a même violé sa petite victime. Vu que les examens médicaux révèlent la présence de sang dans les parties intimes de la pauvre petite Amoin qui, faut-il l’indiquer, avait les mains ligotées à l’aide d’un morceau de pagne.

En tout cas, ce crime choquant s’invite quasiment dans toutes les conversations au niveau de la ville. Le tout agrémenté par une volée de bois vert à l’endroit de la génitrice de l’enfant. Elle fait l’objet de récriminations et autres graves accusations pour sa présumée légèreté dont a profité le criminel, pour tuer l’enfant. La restauratrice est donc clouée au pilori par tous les commentaires, qui indiquent qu’elle n’a pas hésité, pour son plaisir charnel, à abandonner sa fillette seule et sans défense, à la maison. Avec cette tragique suite.

Camille SIABA (Correspondant régional)

infodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment