07202017Headline:

Treichville :Scandale Un cordonnier homosexuel tente de violer un commerçant

 

A Treich-ville et Abobo, une affaire de mœurs anime les débats. Le cordonnier B. N’Diagne, de nationalité sénégalaise, installé à Treichville, notoirement connu pour ses penchants homosexuels, a récemment séquestré dans sa chambre, un commerçant de savon, qu’il a ensuite tenté de sodomiser sous la menace de ses poings.

Les policiers qui ont été informés de ce délit qualifié de ‘’tentative d’actes contre-nature, attentat à la pudeur avec violences et séquestration’’, ont arrêté l’individu pour l’heure placé sous mandat de dépôt et déféré le mis en cause.

Ces faits remontent au 02 mai dernier. Ce jour-là, vers 9 h du matin, la victime, P.M., un homme avoisinant la cinquantaine, habitant Abobo- Pk 18, bien sapé, s’était rendu au domicile du présumé ‘’homosexuel’’ sis à Treichville. Ce, pour lui remettre sa commande de cartons de savon estimé à 41.000 Fcfa.

Une occasion en or pour le cordonnier qui en profite pour le draguer. «Toutes sortes d’idées me passent par la tête à chaque fois que tu passes devant moi. Prends les 240 mille Fcfa que j’ai exposés sur la table et laisse- moi faire un coup car tu me plais beaucoup ».

Surpris par une telle déclaration ‘’d’amour’’, P.M, marié et père de deux enfants, tente de quitter les lieux. Mais, il est empêché par son courtisant qui lui assène un violent coup de poing. Projeté sur le lit, le commerçant manque de peu de subir les assauts de son agresseur.

Après une lutte acharnée, il arrive à sortir des griffes du déviant, qui n’a rien à envier ‘’aux gros bras’’. La victime défaite de son caleçon, a quitté précipitamment la chambre, nu comme un ver de terre. C’est auprès d’un voisin qu’il a pu trouver de quoi se couvrir pour aller narrer son calvaire à ses proches.

Entendu par la police, le mis en cause a confié que c’est le vendeur qui lui a proposé des relations sexuelles. Malchanceux, il s’est fait contredire par les archives de la police qui ont révélé que l’homo a été une fois envoyé en prison pour des faits similaires.

La procédure est en cours. Entre temps, les commentaires vont bon train à Abobo, où réside la victime, comme à Treichville chez l’homosexuel agresseur.

 

Adama Coulibaly

Le Sursaut

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment