09242020Headline:

Un bébé volé à l’Hôpital général Abobo. Les faits !

hopital d'abobo

Le bébé de Cissé Kéita Mariam, de sexe féminin, a été volé, le lundi 10 novembre 2014, après 5H du matin, à l’hôpital général d’Abobo.

Conséquence, des jeunes se sont soulevés et les forces de l’ordre les ont gazés. En tout cas, il est 16H, quand nous avons accès à cet hôpital. Les forces de l’ordre sont postées à l’entrée. Elles sont également nombreuses à l’intérieur. Rares sont encore les personnels présents. Personne n’ose parler de ce qui s’est passé. Toute réponse à notre envie de démêler l’écheveau est : « allez voir la directrice ». Un agent de santé accepte de nous conduire vers celle-ci.

Mais après avoir passé quelques coups de fil, elle lâche : « je suis en train de faire un rapport à l’attention de mes supérieurs hiérarchiques. Des inspecteurs sont arrivés déjà ici. Je ne sais pas si je pourrai sortir d’ici. Je ne sais pas ce qui se passe dehors». Cependant, elle n’infirme ni ne confirme la question directe de savoir si un bébé a été volé dans son établissement sanitaire. Mais nous serons situé, quelques minutes, plus tard, lorsque nous arrivons à entrer en contact avec le père de la femme. Il s’agit de Alpha Kéita.

Celui-ci ne se fait pas prier pour expliquer ce qui est arrivé à sa fille. « Ma fille a accouché dimanche nuit, vers 22H. Elle était assistée de sa mère. Dans le pavillon des femmes qui ont accouché, une dame s’intéresse à ma fille et à son bébé. Vers 5H du matin, la mère de ma fille est allée à la maison pour chauffer de l’eau afin que sa fille puisse se débarbouiller, comme cela se passe en Afrique. C’est pendant son absence que celle qui s’intéressait à notre famille, dans le pavillon des femmes qui ont accouché a disparu avec le bébé », nous apprend-il avant d’ajouter que sa fille n’a été informée de la disparition de son bébé que lorsqu’une dame est venue lui dire qu’elle a aperçu, en train de sortir de la cour de l’hôpital, une femme avec un bébé emballé dans les bras. « Selon ma fille, la dame qui a disparu avec le bébé avait promis d’aller chercher un spécialiste du frein de langue, malformation qu’a tout bébé sous sa langue, à sa naissance. C’est pourquoi elle lui a permis de prendre le bébé. Jusqu’au moment où je vous parle, elle n’est pas revenue avec le bébé. En principe, les vigiles devaient vérifier le carnet avant de laisser sortir une femme avec un bébé. Mais ça n’a pas été le cas puisque le carnet mère-enfant est resté avec ma fille », nous fait-il savoir.

Des jeunes du marché qui ont vent du vol du bébé s’arment de courage et organisent un assaut inopin&eacu (…)

Lire la suite sur linfodrome.ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles