09222017Headline:

ABOBO Un caporal des Frci tailladé à la machette par des « microbes

homme machette

(Photo d’archives)

On pensait que le phénomène des « microbes » avait été éradiqué à Abobo, où les forces de l’ordre avaient mené une véritable guerre contre ces dangereux bambins.

En tout cas, ces malfrats, la « tétine pourtant encore à la bouche », semblent n’être pas rentrés dans les rangs. Bien au contraire. Ils ont une fois de plus démontré leur haute capacité de nuisance, dans la nuit du lundi 15 au mardi 16 septembre 2014.

En effet, à en croire nos sources, il est très tard la nuit, quand D.L, caporal des Frci, entreprend de regagner son domicile. Sur sa moto, il parvient devant chez lui, situé au quartier « Anonkoua 3 », à Abobo. Mais alors qu’il attend que le portail lui soit ouvert, il voit subitement quatre gamins, des mineurs, surgir de la pénombre. Ce sont les « microbes ». Il n’a pas le temps d’accéder à l’intérieur de sa maison pour se mettre à l’abri, que les jeunes malfaiteurs se jettent sur lui.

A l’aide de leurs machettes, ils se mettent à le taillader. Frappé au dos et à la nuque, le militaire, affaibli par ses blessures et sans aucun secours, ne résiste pas longtemps à la furia des voyous. Ces derniers le dépouillent de ses deux téléphones-portables, d’une somme de 30 000 F Cfa avant de décamper également avec sa moto de marque « Apsonic », de type 170.

Rassemblant quelque peu ses forces, le soldat se présente au commissariat de police du 32ème arrondissement. Il porte plainte contre les inconnus, avant d’aller se soumettre à des soins.

SOIR INFO

 

KIKIE Ahou Nazaire

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment