12132017Headline:

Un commerçant perd plus de 300 millions CFA dans l’incendie du grand marché d’Abobo

Un commerçant, propriétaire de plusieurs magasins d’agro-alimentaire, a perdu des marchandises évaluées à plus de 300 millions de FCFA dans l’incendie qui a ravagé dans la nuit du dimanche à lundi, le grand marché d’Abobo (banlieue Nord d’Abidjan), a révélé l’un des  fournisseurs du sinistré, M. Gnangadou, à l’AIP.

Selon le fournisseur, en plus des pâtes alimentaires, des boites de conserves, des produits laitiers, des confitures et bien d’autres aliments agro-alimentaires partis en fumée, l’infortuné a perdu  une importante somme d’argent dont il préfère taire le montant.

Commerçante au marché d’Abobo, Dame Massona Diomandé, tout en pleure a confié avoir perdu, elle aussi son conteneur de couche, de pagnes hollandais, de basin riche évalué selon à près de 35 millions de FCFA. Même son de cloche pour une autre vendeuse de légumes qui évalue son préjudice à plus de 500 mille FCFA.

Interrogés sur les mesures d’urgence, le chargé de communication de la Mairie d’Abobo, Yves Doumbia a révélé que trois sites  de recasement à savoir l’espace de Botou, les marchés de Sagbé et de Dokui ont été identifiés pour accueillir et soulager les nombreux sinistrés. Il a également signalé la présence sur les lieux des agents des différents services de la mairie, dès les premières heures de l’incendie. De même que les visites guidées organisées depuis lundi matin au côté des victimes.

Revenant sur les circonstances du drame, Fané Djakaridja, vendeur de mèche, dit avoir été interpellé dans la soirée du dimanche vers 19h sur le déclenchement de l’incendie. Les efforts déployés au départ par les populations environnantes n’ont pu vaincre les grandes flammes. Encore moins l’appui des sapeurs-pompiers venus une heure après. Il a fallu l’intervention des pompiers du 43e BIMA vers 23h pour limiter les dégâts, a-t-il témoigné.

Tout le bâtiment du grand marché d’Abobo, abritant au premier étage  des magasins de pagnes, en dessous, des box de légumes et de vivriers, des boucheries, des petits commerces et une mosquée n’ont pu échapper aux courroux des  flammes, a-t-on constaté.

bsb/fmo/ AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment