12142018Headline:

Un drame s’est produit sur un chantier de construction immobilière, à la Riviera-M’Badon, un des ouvriers, en la personne du maçon s’est tué dans un terrible vol plané.

Un drame s’est produit sur un chantier de construction immobilière, à la Riviera-M’Badon, dans la commune de Cocody. Un des ouvriers, en la personne du maçon Boukari Balboré, ressortissant burkinabé, s’est tué dans un terrible vol plané.

En effet, à en croire nos sources, Boukari Balboné, un petit bonhomme d’une cinquantaine d’années, vit dans les dédales du quartier « Bonoumin », avec femme et enfants. Et pour lui, chaque jour est un combat ; vu qu’il doit chaque fois faire le tour des chantiers de construction immobilière, pour espérer décrocher un contrat, lui permettant de nourrir les siens. C’est dans cette quête harassante, qu’il rencontre M.T., un technicien en bâtiment, à qui il est confié la construction d’un immeuble. C’est ce dernier qui accepte d’offrir un job contractuel de maçonnerie à Boukari Balboné.

Et donc depuis quelques jours, l’ouvrier est à la tâche, faisant valoir ses qualités de bon maçon au pied du mur. Le temps avance et voilà le bâtiment en construction qui a pris de la taille ; obligeant donc les maçons à recourir à des échafaudages, pour se tenir en hauteur et poursuivre le job. On en est là, quand arrive le vendredi 7 septembre 2018. Ce jour-là, en effet, après avoir fait tranquillement et correctement son boulot, dans la matinée, voilà à nouveau Boukari à l’œuvre, en pleine après-midi, après une brève pause. Juché un échafaud, il manie à merveille sa truelle.

Inspiré par le gain d’argent à l’instant, qui pourrait permettre à sa femme de « faire bouillir la marmite », il se « défoule » sur un des murs du bâtiment. Sifflotant et fredonnant quelques chansons du terroir, dont les auteurs, de grands méconnus, sont de talents douteux. Même pas le niveau d’artistes en herbe. Mais ce n’est pas grave. Boukari, lui, les aime. Un point un trait.

Hélas, emporté par le job, le pauvre maçon perd soudainement l’équilibre. Il dégringole de l’échafaud, et c’est la chute libre, dans le vide. Lâchant des cris terrifiants de détresse, il espère un miracle pour lui éviter en atterrissage catastrophique.

Malheureusement, personne ne peut faire quoi que ce soit pour le sauver. Il vient alors lourdement tomber sur le dos et se brise net la nuque contre le sol rude. Il est mort sur le coup.

Les instants d’après, ses collègues qui accourent, le découvrent inerte au sol, avec du sang lui coulant des narines et de la bouche. Le job et l’ambiance sur le chantier sont plombés par le drame. Tous ses collègues sont obligés d’arrêter le boulot, sur instruction du chef de chantier.

La police est informée. Des éléments des forces de l’ordre arrivent sur les lieux et procèdent à un constat d’usage. Puis, les services des pompes funèbres enlèvent le corps du malheureux, pour le déposer à la morgue.

Ainsi, c’en est terminé pour le brave Boukari Balboné qui ne rentrera plus jamais à la maison. La terrible nouvelle parvient à sa famille, complètement meurtrie, effondrée. La police, elle, ouvre une enquête, pour mieux cerner toutes les circonstances de la dramatique chute.

KIKIE Ahou Nazaire

 

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment