09242020Headline:

Un ex-intendant fait de grandes révélations sur les sorciers des Eléphants. Tout ce qui c’est passé à Akradio et pourquoi ça ne va plus !

elephant 92

La merveilleuse aventure de « Sénégal 92 » remportée par les Éléphants continue de susciter les rumeurs les plus folles. Dans une interview récemment accordée à un hebdo de la place, un ancien membre du staff technique vient mettre fin à la polémique en faisant de surprenantes révélations. Il livre des secrets qui n’ont jamais été dévoilés jusqu’à ce jour.

« Les sorciers d’Akradio nous ont aidés. Avant de nous rendre au Sénégal, ils nous avaient dit que la Coupe était pour nous. Le président de la FIF de l’époque, Dieng Ousseynou, le sélectionneur René Diby et moi-même sommes partis les voir à Akradio. Ils nous ont alors remis une coupe et ils ont dit que c’était notre coupe. Lorsque certaines personnes racontent aujourd’hui que le ministre René Diby ou encore la Fédération ivoirienne de football ne les a pas remercié financièrement, je dis que c’est faux », a déclaré Paul Gogoua dit « Pablo », qui était à l’époque l’intendant de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire.

Sur sa lancée, Pablo a donné des détails aussi surprenants les uns que les autres.

« Au Sénégal les sorciers d’Akradio, nous ont fait des démonstrations qui nous ont prouvé qu’ils avaient des pouvoirs surnaturels. Je peux mettre ma main au feu. Alain Gouaméné, lorsqu’il nous a retrouvés au Portugal dans le cadre de notre préparation, avait un problème au dos. Il ne pouvait pas s’abaisser, à plus forte raison jouer un match. Des médecins lui avaient prescrit des ceintures médicales mais malgré tout cela, il n’arrivait pas à se courber. Mais à Zinguinchor (Sénégal) avant le premier match, dans la chambre d’Aka Kouamé Basile (le capitaine), les sorciers ont fait coucher Gouaméné. L’un d’entre eux lui a dit qu’il allait lui prendre sa maladie et qu’il allait la lui redonner après la CAN. C’était de la magie. Dès qu’Alain s’est levé, il ne sentait aucune douleur. L’après midi, il s’est entrainé correctement.», a-t-il révélé avant de faire d’autres précisions.

« Avant notre quart de finale contre la Zambie, Sié Donald Olivier était avec nous et l’un des sorciers m’a prévenu que c’était lui qui nous qualifierait pour les demi-finales. Pourtant Sié était remplaçant pour ce match. Et comme par miracle (…) il a marqué sur sa première balle.»

Selon Paul Gagoua, les mêmes sorciers avaient prédit un penalty pour le Cameroun après quatre minutes de jeu en demi-finale. Cela s’est réalisé à la minute près. Ils leur avaient également confié que le portier Alain Gouaméné allait stopper le tir s’ils se conformaient à leur prescription. En effet, les mystiques avaient demandé aux joueurs de faire diversion en discutant avec l’arbitre, dès que le penalty serait sifflé. Ce qui allait provoquer un arrêt de jeu de deux ou trois minutes. Un laps de temps suffisant pour « faire disparaître les buts avant le coup de sifflet de l’arbitre ». La tactique s’est avérée payante puisque ledit penalty a été manqué.

Toujours selon l’actuel intendant de l’Académie de Football Ahmadou Diallo (AFAD Djekanou), les consignes des sorciers d’Akradioétaient strictes et devaient être respectées à la lettre. « Personne d’autre ne devait venir à notre hôtel. Même Dieng Ousseynou, n’était pas autorisé à nous rendre visite. Les sorciers eux même ne sont arrivés à l’hôtel des joueurs qu’au matin de la finale contre le Ghana. Ils nous ont dit qu’un joueur ghanéen leur créait des problèmes (…) Il s’agissait d’Anthony Baffoé. Quand ils sont arrivés à l’hôtel, Anthony et Abedi Pelé étaient assis au bord de la piscine. C’est alors qu’ils nous on confirmé que la Coupe rejoindrait Abidjan », a raconté avec émotion Pablo, qui a encore le souvenir vivace de cette victoire.

Une fois de plus, les sorciers se sont montrés efficaces. C’est le capitaine ghanéen Anthony Baffoé qui par son tir au but manqué, va ouvrir à la Côte d’Ivoire son historique coupe d’Afrique des nations.

Voici un témoignage qui viendra mettre fin, on l’espère, à toutes les anecdotes fantaisistes qui circulent sur la victoire de « Sénégal 92 ». Qui a dit qu’il n’existait pas de pratiques mystiques dans le football ?

Autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles