09202018Headline:

Un grave accident de la route s’est produit à hauteur du bourg de Kassikro à Aboisso, des cas grave, une femme et son bébé tués, 20 blessés

Un grave accident de la route s’est produit dans la nuit du samedi 28 juillet 2018, à hauteur du bourg de Kassikro, situé à une trentaine de kilomètres, au sud d’Aboisso, sur l’axe international reliant la capitale du Sud-Comoé, à celle frontalière de Noé. Des morts sont déplorés.

Grâce à des témoignages introduits, on apprend, en effet, que peu après 20h, une camionnette de marque « Kia » roule en direction de la localité de Moha, qui doit tenir son marché hebdomadaire, le lendemain dimanche. A bord donc de l’engin, majoritairement des commerçants entassés sur leurs marchandises. Ces opérateurs économiques entendent être sur place, déjà la veille.

Hélas, à hauteur du village de Kassikro, le conducteur du camion perd subitement le contrôle de son véhicule, qui négociait une pente. Celui-ci, de tout son poids, va se renverser dans un ravin, avec tous ses occupants, lâchant des cris d’horreur.

Des paysans travaillant dans des champs de vivriers non loin de là volent au secours des victimes, en descendant dans le ravin pour les extraire du camion accidenté. Des témoins aperçoivent également des accidentés, eux-mêmes se débrouiller comme ils peuvent pour sortir du ravin, et gagner le bas-côté de la chaussée. Cela, avant l’arrivée des pompiers civils, qui ont fait le reste du boulot. Il est déploré sur place deux morts. Une femme, dont l’identité ne nous est pas fournie, et son bébé, coincés sous une des roues du camion.

Les agents de l’Office ivoirien de la protection civile(Oipc), à savoir les pompiers civils, confrontés à un problème de logistique, ont dû effectuer plusieurs tours pour évacuer les blessés, au Chr d’Aboisso. Ils ont été aidés en cela par certains automobilistes, qui ont dû faire monter à bord de leurs véhicules certaines victimes, pour les conduire à l’hôpital.

Selon un praticien que nous avons interrogé, les voyageurs malheureux souffrent de divers traumatismes. Il ajoute que trois cas jugés graves devraient être transférés vers un Centre hospitalier universitaire, à Abidjan.

En attendant, les agents des forces de l’ordre, présents sur place pour procéder au constat d’usage, ouvrent une enquête, pour savoir les causes de l’accident. Mais déjà, des voix officieuses parlent d’ennuis mécaniques, éprouvés par le camion transportant les commerçants.

J.Bédel (Correspondant régional)

La liste des blessés

Pona Mamadou, commerçant Coulibaly Maïmouna, élève de 15 ans Baikoro Fatim, commerçante Koné Mariam, commerçante Coulibaly Makoko, élève de 19 ans Ousmane Ismaël, commerçant Kamagaté Makamsa, commerçant Mamadou Yacouba, commerçant Diallo Fousseni, commerçant Koné Ramatou, commerçant Ouédraogo Moussa, chauffeur de profession Tano Jacqueline, commerçante Ezoua Christelle, commerçante Sara Fati, commerçante Nouhou Adam, commerçant Diakité Fanta, commerçant Ali Salifou, commerçant Abou Kassoum, commerçant Abou Mamissou, commerçant Abdoul Habou Ousmane, commerçant.

 

afrikmag.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment