01282023Headline:

Une marche de protestation sur la préfecture contre le viol d’une enseignante, cela se passe à Sandégué

C’est très remontés que les enseignants de Sandégué ont marché vers la préfecture. La sordide affaire de cambriolage suivi de viol d’une institutrice en service à Daridougou, Sous-Préfecture de Sandégué, dans la nuit du 06 au 07 Octobre 2021, n’a pas laissé l’autorité préfectorale sans voix.

Face à ce qu’ils qualifient d’atteinte grave à l’honorabilité de leur collègue T. A. F, les enseignants de ce département situé dans le Nord-Est du pays (région du Gontougo) ont organisé le vendredi 08 Octobre une marche de protestation sur la Préfecture de Sandégué. Ils réclamaient des mesures fortes avec le soutien de plusieurs plateformes du secteur Éducation-Formation : COSEF-CI, PDS, PROFS Relais…

Tous les enseignants de Sandégué ont marqué leur solidarité à leur collègue.

Selon plusieurs sources contactées dans la zone, leur cri de cœur a été entendu lors de la rencontre à la préfecture du département.

Au cours des échanges, le Secrétaire Général de la préfecture, représentant le Préfet a en réponse à cette situation inquiétante, rassuré les instituteurs du soutien de l’Administration.

D’après nos mêmes sources, l’autorité administrative a promis de mettre tout en œuvre pour que le delinquant-violeur soit arrêté.

Immédiatement, il a envoyé, ce même vendredi, le Sous-Préfet central et la Gendarmerie à Daridougou pour des échanges avec la notabilité.

C’était l’union sacrée !

Autres mesures. Le Secrétaire Général de la préfecture a décidé, et ce à titre provisoire, de retirer tous les instituteurs de Daridougou et de convoquer les chefs coutumiers du village ainsi que ceux des autres villages du département à une concertation générale. La rencontre de vérité est prévue pour les tous prochains jours à Sandégué.

Rappelons que la marche des enseignants a été pacifiquement encadrée par les éléments de la Brigade de Gendarmerie de Sandegué. Demarée à 11 heures, elle a pris fin à 12 heures 30 minutes, à la préfecture de département. Aucun incident n’a été signalé.

Les autorités judiciaires ont été informées et une enquête ouverte.

Patrick Russel

Comments

comments

What Next?

Recent Articles