04212018Headline:

Une pharmacienne condamnée à 3 ans de prison pour arnaque

Elle a arnaqué la Sécurité sociale de 2 millions d’euros. En appel, cette pharmacienne de Saint-Fons, dans la banlieue lyonnaise, a été condamnée à 3 ans de prison et une amende d’un million d’euros.

Elle déclarait 800 euros de revenus mensuels, sollicitait des aides sociales et bénéficiait de la Couverture maladie universelle (CMU), comme le précise France 3. Pourtant cette pharmacienne de Saint-Fons, dans le sud de Lyon, avait plus d’1,3 millions d’euros sur ses comptes en banque.

Elle est arrêtée le 21 septembre 2016, et jugée pour une escroquerie à la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) du Rhône. Le montant du préjudice est estimé à 2,2 millions d’euros. La praticienne de 48 ans a touché pendant deux ans des remboursements indus par la Sécurité sociale. Pour cela, elle amendait les ordonnances de ses clients. Elle ajoutait des prescriptions sur celles reçues par courrier, privilégiant les traitements lourds, et toujours les plus coûteux.

AUGMENTATION ANORMALE DU CHIFFRE D’AFFAIRES

Le manège de cette mère de deux enfants a été mis au jour lorsque la sécurité sociale a commencé à s’étonner que le chiffre d’affaires de sa pharmacie augmente de 25% par an. “Par exemple, tout d’un coup il y avait beaucoup plus de séropositifs dans son officine avec des boîtes de médicaments à 1 000 euros”, écrivait France 3 en 2016, tenant l’information d’une source policière.

Elle avait été condamnée en première instance à 5 ans d’emprisonnement. L’avocat général a requis en appel six ans dont deux avec sursis. Jeudi 5 avril, la Cour d’appel de Lyon a ramené la peine à 3 ans de prison et près d’1 million d’euros d’amende.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment