02192018Headline:

Une servante étrangle son nouveau-né et jette son corps dans la poubelle –

bebe poubelle

Quand la patronne domiciliée à Faladjè en Commune VI de Oumou Traoré, âgée de 25 ans découvrait qu’elle était en état de grossesse, celle-ci était déjà embauchée depuis plusieurs mois.

Elle l’a gardée et a pris en charge tous les frais y afférents jusqu’à l’accouchement d’une fille, née viable. Interrogée sur la paternité de son nouveau-né, Oumou a cité le nom de Bourama Sidibé, un apprenti chauffeur qui a nié les faits.

A la proposition de la patronne de rentrer au village, Oumou a refusé, arguant que son père ne lui pardonnera pas d’avoir eu un enfant hors mariage. Que faire donc ? Oumou avait sa petite idée en tête.

Le vendredi 13 septembre dernier, vers minuit, elle se cache dans le WC pour étrangler le bébé et jeter son corps dans la poubelle de la famille. Interrogée le lendemain à son sujet, elle raconte tout et se fait conduire devant le Commissaire divisionnaire de police Adama Baradji dit le Sorcier, patron du 10è arrondissement.

A la question pourquoi a-t-elle agi ainsi, Oumou répond que c’est parce que l’auteur de la grossesse a fui ses responsabilités et que les patronnes n’aiment pas embaucher les servantes allaitantes. Elle est déférée à la prison pour dames et enfants mineurs de Bollé.

– See more at: http://www.onvoitout.net/mali-une-servante-etrangle-son-nouveau-ne-et-jette-son-corps-dans-la-poubelle/#sthash.XBnbkmCZ.dpuf

 

 

Quand la patronne domiciliée à Faladjè en Commune VI de Oumou Traoré, âgée de 25 ans découvrait qu’elle était en état de grossesse, celle-ci était déjà embauchée depuis plusieurs mois.

Elle l’a gardée et a pris en charge tous les frais y afférents jusqu’à l’accouchement d’une fille, née viable. Interrogée sur la paternité de son nouveau-né, Oumou a cité le nom de Bourama Sidibé, un apprenti chauffeur qui a nié les faits.

A la proposition de la patronne de rentrer au village, Oumou a refusé, arguant que son père ne lui pardonnera pas d’avoir eu un enfant hors mariage. Que faire donc ? Oumou avait sa petite idée en tête.

Le vendredi 13 septembre dernier, vers minuit, elle se cache dans le WC pour étrangler le bébé et jeter son corps dans la poubelle de la famille. Interrogée le lendemain à son sujet, elle raconte tout et se fait conduire devant le Commissaire divisionnaire de police Adama Baradji dit le Sorcier, patron du 10è arrondissement.

A la question pourquoi a-t-elle agi ainsi, Oumou répond que c’est parce que l’auteur de la grossesse a fui ses responsabilités et que les patronnes n’aiment pas embaucher les servantes allaitantes. Elle est déférée à la prison pour dames et enfants mineurs de Bollé.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment