09202018Headline:

Une trentaine d’habitations construites en “matériaux précaires” ont été détruites à Aboisso, dans le sud-est ivoirien, à la suite de la crue du fleuve Bia ayant fait deux morts

Une trentaine d’habitations construites en « matériaux précaires » ont été détruites à Aboisso, dans le sud-est ivoirien, à la suite de la crue du fleuve Bia ayant fait deux morts mi-juillet, a dit mardi à APA le maire de la commune, Mamadou Kano.

«Une trentaine de maisons en matériaux précaires » s’est effondrée sous les eaux après une forte crue du fleuve de la Bia, qui avait créé une inondation par endroits dans la ville, a indiqué M. Mamadou Kano.

Le niveau du fleuve à ce jour est « assez haut » mais connaît une baisse de moitié relativement aux premières heures de sa sortie de son lit, a ajouté le maire, assurant que le trafic a repris sur les voies et ruelles, actuellement « dégagées ».

Quelque 150 personnes sont toujours relocalisées dans des sites provisoires, notamment des établissements scolaires. Selon le maire, toutes les victimes estimées à 600 ont reçu les dons apportés par le gouvernement et des élus et cadres de la région.

Le fleuve de la Bia qui prend sa source au Ghana, pays voisin à la Côte d’Ivoire, est sorti de son lit, il y a deux semaines, un phénomène qui selon les autorités est dû au changement climatique. Cette inondation qui intervient après 43 ans, s’est déjà produite en 1975 et 1966.

Le premier magistrat d’Aboisso, ville située à 106 Km au sud-est d’Abidjan, a appelé les populations à la « prudence ». Le pays a connu cette année de fortes inondations. Des pluies diluviennes survenues les 18 et 19 juin ont fait 20 morts dont 18 à Abidjan et deux à l’intérieur.

 

lebabi.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment