09232020Headline:

Yamoussoukro Un maçon jaloux tente de se suicider en se coupant le sexe

Le lundi 6 octobre 2014, B. K. A. 25 ans, maçon, résidant au quartier « 220 Logements », à Yamoussoukro, avait voulu définitivement mettre fin à ses jours sur terre.

Cela, en décidant de se trancher le sexe dont une probable « incompétence » pourrait justifier son acte fou. Pour les détails, nos sources expliquent que le maçon accuse une jeune fille qu’il considère comme sa femme, de le tromper avec un autre. Accusation justifiée ou pas ? En tout cas, rien qu’à y penser, il ne peut l’admettre. En désespoir de cause alors, il opte de se suicider. Et pas de façon ordinaire.

Ainsi, le jour des faits, aux alentours de 4h du matin, ses parents sont réveillés par des gémissements de douleur en provenance de la chambre du maçon. Que lui arrive-t-il ? Il faut le comprendre. Ainsi, les siens foncent dans la pièce où ils le découvrent baignant dans son sang. Le sexe à l’air libre, presque sectionné à l’aide vraisemblablement d’un objet tranchant. Rapidement, il est évacué aux urgences du Chr de la ville. L’équipe médicale trouvée sur place vers 6h du matin, se met rapidement à la tâche en vue de sauver l’infortuné maçon dont la veine dorsale du sexe tranché, était à présent insensible.

Toutefois, B.K.A peut saluer le fait que les corps caverneux de son principal attribut sexuel, ne soient pas atteints. Car, cela aurait pu altérer sa vie. Nos sources indiquent que le candidat à la mort qui est redevenu conscient, poursuit ses traitements au Chr et que sa vie ne serait plus en danger. Mais c’est sûr, il revient de très loin.

Camille SIABA (A Yamoussoukro)

Soir Info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles