05262017Headline:

Yopougon affaire «deux personnes s’éventrent pour une bière», ce qui s’est réellement passé

Côte d’Ivoire: Yopougon derrière l’affaire «deux personnes s’éventrent pour une bière», se cache une histoire de gangs rivaux pour la conquête d’un territoire

La bagarre entre deux jeunes hommes qui s’étaient éventrés à Yopougon Gesco dans la nuit du jeudi dernier rapporté par Koaci, et dont le motif était insolite, a livré au fil des jours la vraie raison de cet affrontement sanglant.

Selon des témoignages concordants, c’est un règlement de compte entre deux puissants gangs qui se disputent le monopole de la vente et la distribution de la drogue à la Gesco, zone industrielle, à Yopougon, voire N’dotré dans la commune d’Abobo.

A la tête de l’un des gangs, un certain de « l’enfer » éventré jeudi dernier, règne sur une pègre qui, à partir des fumoirs, « gère » le trafic de stupéfiants dans ces différents quartiers.
Ce dernier serait même, aux dires de certains habitants, à la base des agressions sur les populations.

C’est donc dans la lutte de la maîtrise de son « territoire » et ses « business » que cette bagarre a éclaté, dans un maquis de Gesco, avec une autre bande rivale qui lorgne ses acquis et mène de temps en temps des expéditions punitives pour tenter de les lui ravir.

Comme nous le rapportions, cette bagarre qui a provoqué des blessures graves (sorti de viscères) avait conduit les deux protagonistes au CHU de Yopougon pour des interventions chirurgicales.

Pour apporter leurs soutiens financiers à la famille de « de l’enfer », ses amis et collaborateurs ont décidé d’agresser les pauvres habitants pour les aider à soigner leur mentor.

Aux dernières nouvelles, il aurait reçu les soins et serait sorti de l’hôpital.

Casimir Boh, Abidjan

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment