10192017Headline:

Yopougon/ En pleine circulation: Des individus jettent le cadavre d’un garçon hors de leur voiture

mort

Assez tôt le matin du dimanche 17 avril 2016, le corps sans vie d’un jeune homme traînait en bordure de voie, à la Rue Princesse, à Yopougon. Mais ce cadavre s’est retrouvé là d’une manière bien trop bizarre.

En effet, nos sources informent que, ce matin-là, des riverains voient circuler sur la Rue Princesse, un véhicule de marque Toyota, de type Corolla, à deux portières. Mais alors que ladite voiture n’est plus qu’à quelques encablures de la gare de la compagnie de transport dénommée « K.S. », le conducteur réduit la vitesse. Et les individus en sa compagnie, empoignent subitement un corps sans vie, à bord de leur véhicule, et le balancent dans la rue. Puis, ils jettent également sur le corps, une chemise tachée de sang. Et le véhicule repart aussitôt à toute vitesse, pour disparaître dans la circulation. Les nombreux badauds qui écument ce qu’il reste de l’historique Rue Princesse, accourent et s’agglutinent autour du cadavre, qui vient d’être jeté de la voiture. La police est alertée. Des agents se rendent sur les lieux, pour le constat d’usage. Eux aussi découvrent le cadavre. C’est celui d’un jeune homme d’une vingtaine d’années, vêtu d’un pantalon Jeans, avec le torse nu. Le malheureux qui n’a pu formellement être identifié faute de papiers, mais que des personnes présentes prénomment Michel, portait des blessures ouvertes à la nuque. C’est donc clair qu’il a été assassiné par les individus qui se sont débarrassés de son cadavre, en le jetant en pleine Rue Princesse. Les instants d’après, les services des pompes funèbres débarquent sur les lieux, récupèrent le corps et vont le déposer dans une morgue. Devant cet acte tout aussi barbare que macabre, on se pose mille questions dans le quartier. Entre autres, dans quelles circonstances le malheureux a-t-il été tué ? Qui sont ses bourreaux et que leur a-t-il fait ? Et quel message ses tueurs entendaient-ils faire passer, en choisissant la Rue Princesse, pour se défaire de sa dépouille ? Espérons que l’enquête policière puisse répondre à ces quelques préoccupations.

Madeleine TANOU

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment