01242017Headline:

Yopougon/ Insécurité : Un officier de police atteint par balle

blesse balle

L’officier T. B., en service dans un des commissariats de police à Abobo, a pris une balle d’arme à feu.

C’est dans la nuit du vendredi 24 juillet 2015, que les faits se sont produits. A en croire nos sources, le policier se rend préalablement à Adjamé où il effectue des achats et fait d’autres courses. Aux alentours de 21h, il embarque dans un gbaka pour être ramené à Yopougon, commune qu’il habite.

Un peu plus tard, le voilà parvenu à Siporex. Dans cet endroit grouillant, il met pied à terre dans le but de rejoindre son domicile qui n’est plus vraiment loin de là. Et soudain, un coup de feu claque. Personne ne sait d’où ça vient, mais chacun cherche à se planquer. C’est là que le flic sent une brûlure dans le corps. Il se rend compte, à ce moment, qu’une balle perdue a traversé sa chaussure, pour se loger dans son pied droit.

Le pauvre qui éprouve un mal fou, s’affaisse. De bonnes volontés font alors preuve de sollicitude à son égard, en l’évacuant aux urgences du Chu de Yopougon. Il nous revient qu’il reçoit les premiers soins. Mais il était question que son pied soit soumis à une radiographie qui devra déterminer la position exacte de la balle. Et à ce moment, les praticiens pourront envisager une intervention chirurgicale, si celle-ci s’imposait.

Mais l’enquête de la police, elle, n’attend pas. Elle est mise en route pour savoir l’origine des coups de feu qui auraient pu avoir des conséquences beaucoup plus tragiques pour l’infortuné officier de police. En tout état de cause, ce dernier devra louer Dieu qui l’a assurément épargné d’un terrible sort.

KIKIE Ahou Nazaire

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment